Mise en garde contre les fraudes

​Ce texte a pour objet d'informer les membres du personnel de l'UNOPS et le grand public des risques d'être la cible d'opérations frauduleuses internationales communément appelées fraudes par avance de fonds « 4-1-9 »*.

Il existe de nombreuses versions de ce type de fraude, et les responsables ont différentes manières de viser les organisations telles que l'UNOPS. Veuillez remarquer que la liste d'exemples qui suit n'est pas exhaustive.

1. Quelqu'un vous propose un emploi à l'UNOPS, mais vous demande de payer des frais de candidature pour « enregistrement et traitement de visa » ou « voyage ».

L'UNOPS ne demande JAMAIS de frais, que ce soit au moment de la candidature ou de l'embauche.

 

2. Pour obtenir une commande ou un contrat d'expert-conseil de la part de l'UNOPS, il vous est demandé de payer des frais au bénéfice d'un tiers.

L'UNOPS ne demande AUCUNS frais, à aucun stade de son processus d'achat (inscription du fournisseur, soumission ou autre) ni dans le cadre du recrutement d'un consultant ou d'un expert.

 

3. Un tiers vous promet que l'UNOPS financera ou mettra en œuvre votre projet, mais vous demande pour cela de fournir des informations personnelles. Une fois votre réponse donnée, il vous est demandé de payer des frais.

L'UNOPS ne demande AUCUNS frais, à aucun stade d'un projet.

4. Vous recevez un courrier électronique vous promettant qu'un pourcentage d'une somme d'argent importante sera versé sur votre compte en banque. Ces courriers électroniques utilisent souvent comme expéditeur le nom d'anciens ou d'actuels hauts responsables de l'UNOPS ou de membres de leur famille. Lorsque vous y répondez, l'auteur du message vous demande de l'argent, prétendument destiné à rémunérer des « fonctionnaires » censés effectuer le versement de l'argent sur votre compte.

L'UNOPS ne prend PAS part à ce type d'activités.

 

5. Des consultants se réclamant de l'UNOPS vous informent que vous avez été désigné pour recevoir une importante subvention afin de créer une petite entreprise locale et de recruter du personnel, et que des fonds publics ont prétendument été mis de côté pour cela. Ils vous demandent de fournir vos nom et adresse ainsi que d'indiquer votre banque de prédilection dans le pays de votre choix afin qu'ils puissent ouvrir un compte à votre nom et y transférer les fonds.

L'UNOPS ne prend PAS part à ce type d'activités.

 

Dans plusieurs régions du monde, les membres du personnel de l'UNOPS et le public ont récemment reçu de telles « invitations » de la part d'opérateurs prétendant travailler pour l'UNOPS.

Le partage de données personnelles ou le transfert d'argent aux personnes qui envoient ces messages peuvent donner lieu à des pertes financières et des vols d'identité. L'UNOPS n'est pas responsable de ces pertes ou vols.

De plus, il est très difficile d'enquêter sur ce type de fraude et il y a peu de chances, voire aucune, que vous récupériez votre argent ou trouviez les individus concernés. Les meilleurs moyens de lutter contre ces crimes sont la PRÉVENTION et la PROTECTION.

Ne répondez pas et n'envoyez en aucun cas des données personnelles à ces individus.

Comment se protéger ?

Pour vous protéger des pertes occasionnées par ces fraudes, le Groupe de l'audit interne et des investigations met à disposition les informations suivantes, fondées sur les recommandations d'autorités policières :

Si vous recevez l'un de ces messages frauduleux :

  • n'y répondez en aucun cas ;

  • n'ouvrez pas les documents en pièce jointe et ne cliquez pas sur les liens apparaissant dans le courrier électronique ;

  • n'envoyez pas de données bancaires ;

  • ne fournissez pas de détails sur votre entreprise ou lieu de travail ;

  • n'envoyez ni ne remettez aucun document d'identité ou certificat d'études et aucune lettre sur laquelle apparaissent des logos ou des en-têtes personnels ou professionnels, même s'il s'agit de copies.

Si vous êtes déjà en communication avec des fraudeurs ou avez déjà effectué une avance de fonds :

    • conservez tous les messages reçus ;

    • conservez tous les documents en lien avec les transactions ou paiements ;

    • n'acceptez pas de vous rendre à un rendez-vous où vous êtes censés recevoir de l'argent ;

    • communiquez avec la police locale et suivez leurs conseils.

Vous trouverez plus d'informations sur les fraudes par avance de fonds sur les sites Internet d'INTERPOL et de la United Nations Federal Credit Union (UNFCU).

Si vous ne savez toujours pas quelle démarche adopter, supprimez simplement le courrier électronique ou envoyez-en une copie à l'UNOPS à l'attention de l'IAIG, Marmorvej 51, 2100 Copenhagen, Denmark ou à fraudhotline@unops.org

(*) Ce nom est tiré de la section correspondante du Code pénal du Nigéria, où les premiers cas de ce type de fraudes ont eu lieu.