La réduction des risques et la résistance aux catastrophes

La réduction des risques de catastrophe vise à renforcer la résistance aux phénomènes naturels dangereux, notamment les tremblements de terre, les inondations et les cyclones, grâce à l’identification et la gestion efficace des risques.


L'UNOPS s'efforce d'améliorer la résistance des pays et des communautés à de tels phénomènes en prenant en considération ces risques dans le cadre de toutes ses activités dans le monde. De cette façon, l'UNOPS contribue de manière considérable aux résultats de ses partenaires en matière de développement.

La durabilité et la résistance (ou « résilience ») consistent à s'assurer que les populations, les économies, les infrastructures et les écosystèmes sont mieux préparés pour résister aux chocs et contraintes, se relever et poursuivre leur développement et leur croissance.

Il faut s'attendre à ce que la fréquence et l'intensité des catastrophes naturelles augmentent en raison des changements climatiques. Il est donc devenu indispensable d'identifier, de gérer, de réduire et d'éliminer les risques. En réduisant ou éliminant les risques, il est possible de renforcer la résistance des pays et des communautés à ces chocs et contraintes.

Par exemple, afin de soutenir le relèvement d'Haïti à la suite du tremblement de terre qui a frappé le pays en 2010, l'UNOPS a aidé le gouvernement brésilien en construisant des hôpitaux communautaires conçus pour résister aux séismes et aux cyclones et disposant de systèmes d'éclairage à l'énergie solaire et de systèmes de récupération des eaux de pluie. Les constructions sont donc à la fois résistantes et durables.

Il est nécessaire de prendre en compte à la fois la durabilité, c'est-à-dire les impacts du projet sur l'environnement, et la résilience, c'est-à-dire les impacts de l'environnement sur le projet (aussi appelés les « risques extérieurs »). Ces considérations sont essentielles pour assurer la réussite à long terme des projets.

Lorsque tous les risques ne peuvent être éliminés, il est important d'élaborer des stratégies liées à la préparation aux phénomènes naturels dangereux ainsi qu'aux activités de relèvement rapide en cas de catastrophe.

Promue au rang de bonne pratique par le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe, la stratégie de réduction des risques et de résistance aux catastrophes de l'UNOPS vise à aligner les programmes de l'organisation sur ses engagements dans le cadre d'initiatives existantes et futures, telles que :

  • Le Plan d'action des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe aux fins du renforcement de la résilience
  • Le Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe 2015-2030
  • Les Objectifs de développement durable pour l'après-2015
  • Le Sommet mondial 2016 sur l'aide humanitaire

 

Pour en savoir plus sur le programme de réduction des risques et de résistance aux catastrophes de l’UNOPS, veuillez consulter cette fiche d’information.