Les réformes et les réussites de l’UNOPS

Depuis 2006, l'UNOPS a opéré une importante restructuration, qui s'est traduite par le renforcement de ses contrôles financiers et de gestion, ainsi que par une nette amélioration de son efficacité et de sa transparence. Ces améliorations ont été reconnues par un ensemble de certifications et de prix ainsi que par l'Assemblée générale dans le mandat confirmant le rôle de l'UNOPS en tant que ressource centrale du système des Nations Unies.

L'UNOPS jouit d'une solide situation financière et possède une structure de direction claire et responsable, rendant des comptes directement au Conseil d'administration du Programme des Nations Unies pour le développement, du Fonds des Nations Unies pour la population et du Bureau des Nations Unies pour les services d'appui aux projets. Chaque année, l'organisation met en œuvre des projets correspondant à une valeur totale d'environ un milliard de dollars pour le compte de ses partenaires, souvent dans des contextes parmi les plus difficiles au monde.

Conformément à son Plan stratégique 2014-2015, la mission de l'UNOPS consiste à aider les personnes démunies en renforçant la capacité des Nations Unies, des gouvernements et de ses autres partenaires à mener leurs activités en matière de gestion de projets, d'infrastructures et d'achats de manière durable. La vision de l'UNOPS consiste à améliorer les pratiques de mise en œuvre durables dans les domaines humanitaire, du développement et de la consolidation de la paix, tout en satisfaisant ou dépassant systématiquement les attentes de ses partenaires.

 

En 2015, l'UNOPS a reçu le certificat de niveau « or » à la suite de l'évaluation de ses pratiques d'achats responsables par le Chartered Institute of Procurement and Supply. Photo : UNOPS

Les réformes de la direction

L'UNOPS améliore constamment son système de contrôle financier et sa structure de direction. Les mesures prises ont notamment été :

  • la création d'une fonction spécifique d'audit interne et d'investigation ;

  • la mise en place de solides contrôles financiers, notamment grâce à l'utilisation obligatoire d'outils électroniques de gestion financière ;

  • la création d'un poste de déontologue et la mise en place d'une politique de protection des lanceurs d'alertes ;

  • l'adoption d'une politique rigoureuse de divulgation de l'information ;

  • le recrutement concurrentiel de hauts dirigeants et d'un personnel financier qualifiés ;

  • l'introduction de formations et de règles strictes en matière d'achats ;

  • l'obligation pour le personnel de remplir des déclarations de situation financière ;

  • la publication des rapports d'audit interne sur le site unops.org ;

  • l'adoption des Normes comptables internationales pour le secteur public (IPSAS).

Ces efforts ont valu à l'UNOPS une reconnaissance objective sous la forme de rapports d'audits irréprochables et de taux de satisfaction élevés chez ses partenaires, ainsi que de nouveaux accords-cadres, notamment avec le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies, la Commission européenne et la Banque mondiale.

Les résultats opérationnels

Le 20 décembre 2010, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution dans laquelle les 192 États membres ont réaffirmé le mandat de l'UNOPS en tant que ressource centrale des Nations Unies dans les domaines des achats, de la gestion de contrats, des travaux de génie civil et du développement d'infrastructures physiques, ainsi qu'en matière de renforcement des capacités.

Depuis, l'organisation a continué à obtenir d'excellents résultats opérationnels, travaillant de plus en plus dans des pays à revenu faible ou touchés par des conflits, et favorisant la durabilité, le renforcement des capacités nationales et l'égalité hommes-femmes.

Actuellement, l'UNOPS met en œuvre un millier de projets par an pour une valeur d'environ un milliard de dollars, en soutien aux opérations humanitaires, de développement et de consolidation de la paix de ses partenaires. En 2012, 41 pour cent des projets de l'UNOPS ont été mis en œuvre dans des pays à faible revenu ou touchés par des conflits. Par exemple, l'UNOPS a géré la construction ou la réhabilitation de 3560 kilomètres de routes et de 9661 abris et installations d'urgence, effectué l'achat de plus de 19 000 machines et pièces d'équipement et organisé des formations pour plus de 47 000 personnes.

Les résultats financiers

L’UNOPS est une organisation entièrement autofinancée, qui attache une grande importance à la gestion prudente des ressources et à la discipline financière. L’organisation est financièrement stable et dispose d’importantes réserves, respectant ou dépassant les seuils établis par le Conseil d’administration. Cette base solide inspire confiance aux partenaires de l’UNOPS, atteste la viabilité de son modèle opérationnel et signifie que des fonds sont disponibles pour investir dans l’amélioration des services que l’organisation propose à ses partenaires.

La responsabilité et la transparence

L'UNOPS a adopté une politique rigoureuse de divulgation de l'information et publie en ligne tous les documents pertinents, notamment des informations sur ses activités d'achats, ses budgets, ses rapports financiers et ses rapports d'audit.

Après être devenu signataire de l'Initiative internationale pour la transparence de l'aide (IITA), l'UNOPS a été la première organisation de l'ONU à publier des informations selon le format de l'IITA ainsi que la première à géocoder ses données conformément aux normes de l'IITA. Le site data.unops.org met des informations sur le financement et les activités de plus de 1000 projets à la disposition de partenaires, du public et de l'ensemble de la communauté du développement.

Les normes de qualité

L'UNOPS compare ses résultats à ceux d'organismes extérieurs, s'efforce d'obtenir des certifications pour ses processus et adopte des normes et meilleures pratiques reconnues internationalement. Ainsi, l'organisation améliore la qualité des services fournis à ses partenaires. Dans le cadre de ces efforts, l'UNOPS a notamment :

  • obtenu la certification ISO 9001 pour son système de gestion de la qualité ;

  • obtenu la certification ISO 14001 pour son système de gestion environnementale ;

  • adopté de nouveaux contrats pour ses travaux d'infrastructures, basés sur ceux de la Fédération internationale des ingénieurs-conseils (FIDIC) ;

  • obtenu la reconnaissance de l'excellence de ses pratiques de gestion de la part de la Fondation européenne pour la gestion de la qualité ;

  • obtenu une certification du Chartered Institute of Procurement and Supply (CIPS) en matière d'achats responsables et fourni des formations du CIPS à des membres de son personnel ;

  • adopté les Normes comptables internationales pour le secteur public (IPSAS) ;

  • adopté la méthodologie PRINCE2® pour la gestion de projets et formé son personnel à l'utilisation de cette méthode ;

  • adhéré à l'Initiative internationale pour la transparence de l'aide (IITA) en 2011, devenant la première organisation de l'ONU à publier des donné​es relatives à ses activités dans le registre de l'IITA ;

  • été la première organisation internationale à obtenir les quatre plus prestigieuses certifications en matière de gestion de projets.

La structure et la culture de l'organisation

Des modifications importantes ont été apportées à la structure organisationnelle de l'UNOPS afin d'améliorer les services fournis dans ses trois principaux domaines de compétences et d'harmoniser les politiques, les processus opérationnels, les outils et les rôles dans l'ensemble des fonctions, des départements et des bureaux de pays. La flexibilité de cette nouvelle structure permet à l'organisation de répondre rapidement aux besoins de ses partenaires.

Par ailleurs, de nouvelles politiques de recrutement ont permis d'embaucher des employés plus compétents. Le Système global de recrutement du personnel a été mis en place afin de faciliter le processus de recrutement et d'en améliorer la transparence, ainsi que de créer une réserve d'experts destinée à soutenir les opérations de l'UNOPS. Ce système a permis d'accélérer le recrutement et le déploiement de personnel.

En réponse aux commentaires d'employés soulignant la nécessité de récompenser les bonnes performances et de réagir face aux performances insuffisantes, l'UNOPS a élaboré une politique de gratifications, de récompenses et de sanctions. L'organisation a également créé davantage de possibilités de formation pour son personnel partout dans le monde.

La durabilité

L'UNOPS a déployé des efforts considérables pour intégrer la durabilité sociale, économique et environnementale à son travail, notamment :

  • l'introduction d'une politique en matière d'infrastructures durables ;

  • la mise sur pied d'un programme interne de durabilité ;

  • l'élaboration et l'adoption du Plan stratégique 2014-2017, centré sur le renforcement des capacités nationales et la production de résultats dans les domaines de la gestion durable de projets, des infrastructures durables et des pratiques d'achats responsables.