UNOPS

08/10/2014

La Directrice exécutive de l’UNOPS réaffirme le soutien de l’organisation à la Somalie

COPENHAGUE – Des hauts responsables des Nations Unies sont arrivés à Mogadiscio le mercredi 8 octobre dans le cadre d’une visite en Somalie.

À l'occasion de sa première visite officielle en tant que Secrétaire générale adjointe et Directrice exécutive de l'UNOPS, Grete Faremo a été reçue par des hauts fonctionnaires du gouvernement somalien, notamment le premier ministre Abdiweli Sheikh Ahmed et les ministres de la Planification, des Finances, des Travaux publics et de la Sécurité nationale.

« Cette réunion a été très productive. Les priorités du gouvernement somalien et les mesures à prévoir pour y répondre ont été abordées. Nous sommes d'accord sur plusieurs aspects importants, notamment la politique, la sécurité, le système judiciaire et le développement économique. Les résultats de la réunion sont très positifs », a affirmé Said Abdullahi Mohamed, ministre somalien de la Planification et de la Coopération internationale.

Après sa rencontre avec le premier ministre, Mme Faremo a confirmé que l'UNOPS travaille en partenariat avec plusieurs départements du gouvernement somalien.

« Nous sommes ici afin de soutenir des activités vitales de développement, a déclaré Mme Faremo. Nous voulons réaffirmer notre soutien aux activités humanitaires et continuer à fournir des conseils dans le cadre des efforts importants qui sont actuellement réalisés pour renforcer les institutions politiques, la sécurité et le secteur judiciaire. Nous nous réjouissons à l'idée de poursuivre cette étroite collaboration. »

 
   
Vidéo sur la réunion de la Directrice exécutive de l'UNOPS, Grete Faremo, avec des hauts fonctionnaires somaliens.

Sa visite survient peu de temps après la récente déclaration du Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon concernant la Somalie, soulignant l'importance de la réconciliation nationale. Auparavant, Mme Faremo s'est rendue au Kenya où elle a rencontré le président par intérim William Ruto et a réaffirmé le soutien de l'UNOPS, par l'intermédiaire du Plan-cadre des Nations Unies pour l'aide au développement, au programme Vision 2030 du gouvernement.

M. Garry Conille, ancien premier ministre d'Haïti, a accompagné Mme Faremo en qualité de directeur du Bureau régional de l'UNOPS pour l'Afrique.

« Le travail dans des contextes humanitaires complexes présente de grands défis, et le renforcement des capacités nationales est essentiel afin de soutenir le processus de paix, a déclaré M. Conille. Travailler en partenariat, en coordination avec les autorités nationales, les communautés et le secteur privé, est essentiel si nous voulons fournir aux populations des pays touchés par des conflits le soutien dont elles ont besoin. »

L'UNOPS mène des opérations diverses en Somalie, notamment la construction de routes, d'écoles, de ponts et d'infrastructures publiques pour ses partenaires.

En 2013, pour divers partenaires, l’UNOPS a soutenu des activités d’une valeur totale de 69 ​millions de dollars dans le pays, principalement en aidant le Service de la lutte antimines des Nations Unies. Le Service de la lutte antimines travaille en collaboration avec la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM), la police somalienne et le gouvernement fédéral afin réduire les risques liés aux engins explosifs dangereux et de soutenir la mise en place d’une structure durable pour lutter contre ces risques en Somalie.

« Nos collègues du Service de la lutte antimines travaillent sans relâche pour créer un environnement plus sûr et favorable au développement. Nous voulons rendre hommage à tous ceux qui se consacrent à l'amélioration des conditions de vie des personnes dans des contextes tels que celui de la Somalie, a souligné Mme Faremo. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour soutenir nos partenaires et améliorer les perspectives de paix et de sécurité. »

Les demandes d'information des médias doivent être envoyées au Groupe des communications de l'UNOPS, à l'adresse cu@​unops.org​. Cliquez ici pour télécharger la vidéo. Pour reproduction dans les médias, veuillez créditer le Bureau des Nations Unies pour la S​omalie.