UNOPS

03/02/2014

Une nouvelle prison au Kosovo

PRISTINA – Une nouvelle prison de haute sécurité a été inaugurée le mois dernier dans la municipalité de Podujevo, au Kosovo, dans le cadre d’un projet de l’Union européenne (EU) et du gouvernement visant à renforcer l’état de droit dans le pays.

La nouvelle installation va permettre au Kosovo* d’accueillir des détenus dont l’évasion constituerait une menace pour la population ou la sécurité nationale. Elle permettra également d’améliorer le respect des droits de l’homme et la sécurité du personnel.

L’UNOPS a assuré la gestion du fonds d’affectation spéciale mis en place pour administrer le projet, en plus de fournir des services d’achats et de gestion de projets. Malgré l’envergure et la complexité du projet, la prison respecte les plus hautes normes internationales en matière d’installations carcérales et de bien-être des détenus, et sa construction a été terminée plus tôt que prévu et en respectant le budget établi.

La cérémonie d’inauguration a eu lieu le 18 décembre 2013, en présence du vice-premier ministre et ministre de la Justice Hajredin Kuçi, du Directeur exécutif de l’UNOPS Jan Mattsson, de représentants du bureau de l’UE et de la mission « État de droit » de l’UE au Kosovo ainsi que de ministres du gouvernement kosovar.

Le ministre Kuçi a affirmé : « Je suis très satisfait du travail qui a été effectué. Cette installation est une des meilleures de la région et constitue un des plus importants projets du ministère de la Justice cette année ». Il a également remercié l’UE, l’UNOPS, le ministère de l’Administration publique et d’autres parties prenantes pour leur appui à la construction de la prison.

D’une valeur de près de 13 millions de dollars, il s’agit du plus important contrat d’infrastructures jamais octroyé par l’UNOPS à un entrepreneur local. En s’appuyant sur une approche de gestion durable de projets, l’organisation a été en mesure d’améliorer la conception de la prison. Par exemple, en consultant les principales parties prenantes et en effectuant certains changements, elle a fait passer la capacité de la prison de 300 à 390 cellules.

Les améliorations apportées à la prison incluent également un meilleur système de traitement des eaux usées, l’ajout d’installations d’hygiène dentaire, l’utilisation de vitres de plus grande qualité afin de réduire les frais de chauffage et d’améliorer la sécurité, ainsi que la création d’une installation de recyclage.

L’UNOPS a également renforcé les capacités locales en ayant recours à des pratiques d’achats responsables. Par exemple, en divisant les activités d’achats en dossiers plus petits et en révisant les spécifications de conception afin de tenir compte des produits disponibles dans la région, les fournisseurs ont été en mesure de soumettre des offres pour des contrats d’approvisionnement de meubles et équipements d’une valeur totale de 1,5 million de dollars.

La nouvelle prison va créer 400 emplois pour la population locale. L’UNOPS assure la formation des futurs membres du personnel, en plus de fournir des services de conseils et d’entretien au cours des 12 premiers mois afin de réduire les coûts d’exploitation et d’assurer la viabilité à long terme de la prison.

*En vertu de la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations Unies