UNOPS

19/03/2013

Un accord pour favoriser le développement durable en Amérique latine

PANAMA – Le président exécutif de la CAF Enrique García et la directrice régionale de l’UNOPS María Noel Vaeza ont signé un accord de coopération technique.

La Banque de développement d’Amérique latine (CAF) et le Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS) unissent leurs efforts et leur expérience internationale afin de soutenir les politiques publiques et de favoriser un développement durable et inclusif. L’accord prévoit notamment le partage des connaissances et la possibilité de fournir une assistance technique aux États en matière de construction d’infrastructures durables et résistantes, d’amélioration de la résistance des infrastructures aux changements climatiques et de renforcement des marchés publics.

Le développement de l’Amérique latine au cours des dernières années se traduit par une augmentation de la demande de services d’infrastructures, résultat d’une augmentation des investissements publics et privés. L’adoption de normes de durabilité s’avère donc indispensable afin d’optimiser les effets positifs et de réduire les effets négatifs des projets d’infrastructures des activités de développement en Amérique latine.



À cet effet, la CAF et l’UNOPS ont conclu à la ville de Panama un accord de coopération mutuelle prévoyant le partage de connaissances et de meilleures pratiques notamment en matière de projets d’infrastructures durables, de gestion de projets, de renforcement des marchés publics et d’amélioration de la résistance aux changements climatiques. L’accord pose également les bases pour que les deux entités fournissent une assistance technique aux États dans leurs domaines d’expertise respectifs.

Lors de la signature de l’entente, Enrique García, président exécutif de l’institution financière, a déclaré : « les pays d’Amérique latine reçoivent l’aide de la CAF afin de mettre sur pied un programme global de développement ayant pour objectif un développement de qualité, en d’autres mots un programme inclusif et créateur d’emplois qui respecte la diversité culturelle et l’environnement. Cet accord avec l’UNOPS aidera l’élaboration de stratégies communes qui garantiront la durabilité de chaque projet. »

Pour sa part, la directrice du Bureau régional de l’UNOPS pour l’Amérique latine et les Caraïbes a souligné : « les deux entités partagent une vision d’ensemble des infrastructures comme étant un élément fondamental de la réduction des inégalités et d’un réel développement durable dans la région. C’est pour cette raison que nous avons fait la promotion de cet accord, afin de créer une synergie et d’aider les États à mieux intégrer les normes internationales en matière de durabilité économique, sociale et environnementale aux politiques publiques et aux projets de développement dans la région. »

La portée de cet accord s’étend à la région de l’Amérique latine et des Caraïbes. Il est d’une durée de deux ans et peut être renouvelé.

La Banque de développement d’Amérique latine (CAF) a pour mission de favoriser le développement durable et l’intégration régionale grâce au financement de projets des secteurs privé et public, à la coopération technique et à divers autres services spécialisés. Créée en 1970, la CAF compte actuellement parmi ses membres 18 pays (16 pays d’Amérique latine et des Caraïbes ainsi que l’Espagne et le Portugal) ainsi que 14 banques privées. Il s’agit d’une des principales sources de financement multilatéral et d’une importante source de connaissances pour la région. Pour en savoir plus, visitez le site www.caf.com.

Le Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS) joue un rôle central au sein des Nations Unies en matière d’infrastructures, conformément au mandat qui lui a été confié par l’Assemblée générale dans une résolution. L’organisation fournit divers services de soutien, notamment en matière de gestion de projets et d’achats, à des agences de l’ONU, des institutions financières internationales, des gouvernements ainsi qu’à des organisations de la société civile et du secteur privé. Pour en savoir plus sur les activités de l’UNOPS dans le domaine des infrastructures durables, cliquez ici.