UNOPS

28/02/2013

Des camions de déneigement pour sauver des vies en Afghanistan

Huit camions de déneigement ont été livrés à Kaboul afin de permettre de dégager un réseau de transport essentiel reliant le nord et le sud de l’Afghanistan.

L’UNOPS a acheté et livré ces poids lourds pour le compte du gouvernement japonais, en ayant recours à un processus d'achat d'urgence qui a permis la livraison des trois premiers camions à temps pour la période la plus difficile de la saison hivernale.

« Le transport aérien de ces trois camions grâce à une procédure d’urgence ayant coûté 515 000 dollars, au lieu du processus d’expédition qui aurait duré 10 mois, montre l’engagement indéfectible du gouvernement japonais envers le peuple afghan », explique Son Excellence M. Seiji Okada, Chargé d’Affaires de l’Ambassade du Japon.



Les camions ont été achetés par le groupe des pratiques d’achats responsables de l’UNOPS, lequel constitue une ressource centrale pour le système des Nations Unies en matière d'achats. Ces véhicules ont pour but d’aider le ministère des Travaux publics et l’Autorité afghane de gestion des catastrophes naturelles (ANDMA) à assurer la sécurité des voyageurs pendant l’hiver. Chaque camion est équipé d’un chasse-neige et d’une épandeuse de sel et de sable. Le déneigement aide à réduire les accidents de la route, en plus de permettre à la population locale d’avoir accès aux services de base et de faciliter les échanges commerciaux.

Le personnel du gouvernement a reçu une formation sur l’utilisation et l’entretien des véhicules, contribuant par le fait même à renforcer les capacités nationales en matière de gestion des catastrophes et à assurer la durabilité du projet.

Le tunnel de Salang et son réseau routier sont essentiels au réseau de transport afghan. Situé à une altitude de 3400 mètres, le col de Salang relie neuf provinces du nord au reste du pays et constitue l'unique passage pour les transports par route et les échanges commerciaux entre le nord et le sud.

On estime que 2500 véhicules transportant jusqu’à 10 000 passagers utilisent le tunnel de Salang chaque jour en hiver. Ces derniers s’exposent à des risques en raison des importantes chutes de neige et des fréquentes avalanches. Avant la livraison des camions, il fallait jusqu’à sept jours pour déneiger les routes du col de Salang après une tempête. Le transport de biens du nord de l’Afghanistan jusqu’à Kaboul, lequel peut prendre moins de dix heures lorsque le tunnel est opérationnel, peut toutefois prendre jusqu’à sept fois plus de temps lorsque le tunnel n’est pas praticable.

Ces délais ralentissent grandement le transport de biens et de personnes et peuvent causer d’importants dommages sur les plans économique et humanitaire. Assurer que les routes sont sûres et praticables durant les durs mois d'hiver est donc un élément essentiel à la reconstruction et au développement de l'Afghanistan.

Six des camions de déneigement servent à dégager le col de Salang, et les deux autres sont utilisés sur les routes de la province de Ghor. L’accès routier aux villages de la montagneuse province de Ghor et à sa capitale, Chaghcharan, est souvent limité en raison des importantes chutes de neige et des hivers rigoureux, empêchant les populations locales d’avoir accès à des services de santé de base, des vivres et des possibilités d’emploi.

« En tant que pays touché par plusieurs types de catastrophes naturelles, notamment les tsunamis et les importantes chutes de neige, le Japon est heureux de collaborer avec l’UNOPS pour aider l’Afghanistan à adopter des mesures efficaces pour le déneigement et la prévention des avalanches », a affirmé M. Okada.

Plus d’un million et demi de personnes vont bénéficier directement du renforcement des capacités du pays à atténuer les risques de catastrophes naturelles, et la population de tout le pays bénéficiera de l'amélioration du transport des biens et des services par le col de Salang.

Dans le cadre d’un autre projet financé par le gouvernement japonais et visant également à renforcer les capacités nationales à atténuer les risques de catastrophes, l’UNOPS a fourni du matériel de communication à l’ANDMA, en plus de construire ses bureaux de la province de Ghor.