UNOPS

06/05/2016

Le Canada et l’UNOPS améliorent la sécurité des résidents de camps de la région du Kurdistan d’Irak

Un nouveau projet mis en œuvre par l’UNOPS pour le compte du gouvernement canadien réaffirme le soutien continu du Canada envers l’Irak.

Le 4 mai à Erbil, une cérémonie marquant l'inauguration d'un nouveau projet a rassemblé des représentants d'Affaires mondiales Canada et du gouvernement régional du Kurdistan iraquien. 

Le projet, qui vise à améliorer la sûreté et la sécurité des résidents de camps vulnérables dans la région du Kurdistan d'Irak, concentrera ses activités sur les camps de réfugiés syriens de Kawergosk et de Qushtapa, sur les camps de personnes déplacées de Baharka et d'Harsham, dans le gouvernorat d'Erbil, ainsi que sur les camps de personnes déplacées de Chamishku et de Rwanga, dans le gouvernorat de Dohuk.

Le projet aidera à améliorer les infrastructures et la sûreté des camps, notamment par la construction de centres d'opérations de sécurité et l'installation de caméras de surveillance, de clôtures et de 205 lampadaires solaires.

 

 

« Le projet que nous inaugurons aujourd'hui fait partie de nos activités de stabilisation visant à instaurer les conditions essentielles au retour sécuritaire des Irakiens à leurs demeures », a souligné Mme Susan Brazier, administratrice de programme pour Affaires mondiales Canada. « Le gouvernement du Canada est ravi d'avoir collaboré avec l'UNOPS sur cette initiative. Notre pays demeure déterminé à apporter son soutien au gouvernement de l'Irak et aux Irakiens dans la progression de leur pays vers la stabilité et la sécurité. »

Mme Vian Rasheed, représentante du Conseil pour les réfugiés d'Erbil, a exprimé de sincères remerciements au nom du gouverneur d'Erbil, M. Nawzad Hadi, pour « l'aimable assistance du Canada dans la mise en place d'importantes infrastructures permettant d'améliorer la sécurité dans les camps de Kawergosk et de Qushtapa ainsi que d'assurer la protection des réfugiés syriens ».

« [Le Conseil pour les réfugiés d'Erbil] apprécie son étroite collaboration avec l'UNOPS, qui permet de mettre en œuvre le projet dans le respect des délais et des coûts tout en assurant la durabilité des infrastructures, a précisé Mme Rasheed au nom du gouverneur. Nous espérons poursuivre cet important travail dans le futur et coopérer davantage avec l'UNOPS afin d'assurer la protection des réfugiés et de leurs hôtes, les habitants kurdes d'Irak. » 

« Ce projet vise d'abord et avant tout l'amélioration de la sûreté et de la sécurité des résidents des camps, qu'il s'agisse de femmes, d'hommes, de filles ou de garçons », a annoncé M. Muhammad Usman Akram, responsable de programme pour l'UNOPS. « L'UNOPS est reconnaissant envers le gouvernement du Canada pour sa généreuse contribution ainsi qu'envers les gouvernorats, les maires, les gestionnaires des camps et les résidents d'Erbil et de Dohuk pour leur coopération dans la mise en œuvre de cet important projet. »

L'Irak accueille actuellement plus de 3,6 millions de personnes déplacées et de réfugiés. Environ 13 pour cent de ces personnes résident dans le gouvernorat d'Erbil, et 14 pour cent d'entre elles se trouvent dans le gouvernorat de Dohuk. Les camps ciblés par le projet d'amélioration de la sûreté et de la sécurité de camps vulnérables dans la région du Kurdistan iraquien hébergent environ 2 pour cent des personnes déplacées et réfugiés en Irak. ​