UNOPS

01/05/2012

Une délégation de haut niveau du Royaume-Uni visite des projets d’alimentation en eau au Darfour

Khartoum – Un projet mis en œuvre par l’UNOPS, visant à améliorer l’alimentation en eau pour des centaines de milliers d’habitants de la région du Darfour, au Soudan, a reçu la visite d’une délégation de hauts responsables du Royaume-Uni.

L’ambassadeur de la Grande-Bretagne au Soudan, M. Nicholas Kay, le sous-secrétaire d’État au Développement international, M. Stephen O’Brien, et d’autres délégués du ministère britannique du Développement international (DFID) se sont rendus au réservoir Golo, près d’El Fasher, lors d’une visite des activités financées par le Royaume-Uni au Darfour Nord.

Le réservoir Golo alimente en eau la ville d’El Fasher, desservant plus de 500 000 personnes. Le DFID a financé la réhabilitation du réservoir en 2010 ainsi que la construction, actuellement en cours, de canalisations transportant l’eau du réservoir jusqu’à la ville, deux réalisations mises en œuvre avec le soutien de l’UNOPS.

Une grande partie du Darfour est aride et la demande en eau dans la région a considérablement augmenté en raison de la rapide urbanisation des dernières années et du risque de sécheresse due au climat. Une importante réduction de la nappe phréatique a été observée à proximité des centres urbains et des camps de secours, et l’accès à cette ressource limitée a souvent causé des conflits entre les communautés.

Le DFID s’est engagé à améliorer l’accès à l’eau dans la région, un élément clé pour créer des moyens de subsistance durables et pour améliorer la santé et la stabilité au sein des communautés. L’UNOPS travaille en partenariat avec le DFID sur deux projets qui contribueront à améliorer l’accès à l’eau pour des centaines de milliers de personnes.

Les travaux du réservoir Golo font partie du Programme de gestion intégrée des ressources en eau, lequel a été mis sur pied par le Programme des Nations Unies pour l’environnement en collaboration avec le ministère de l’Irrigation et des ressources en eau du gouvernement soudanais.

Les activités de l’UNOPS comprennent la réhabilitation du réservoir, le retrait du limon d’un autre réservoir, situé à Wadaa, ainsi que la réhabilitation du barrage de rétention d’eau d’Abu Delieg. D’autres objectifs de ce projet incluent la conception et la construction de points de contrôle de l’infiltration des eaux souterraines à Abu Shouk et la restauration de plusieurs réservoirs souterrains, appelés « hafirs », dans le Darfour Nord. Ce projet va accroître la capacité de la région à faire face à la sécheresse et va bénéficier à environ 450 000 personnes.

Un deuxième projet du DFID mis en œuvre par l’UNOPS, le Projet d’alimentation en eau des centres urbains du Darfour, va renforcer les infrastructures d’alimentation en eau dans les capitales des quatre états suivants du Darfour : El Fasher, Nyala, El Geneina et Zalingei.

Depuis le début du projet en décembre 2010, l’UNOPS a travaillé en étroite collaboration à l’échelle nationale avec la Société nationale des Eaux du gouvernement du Soudan et également avec les autorités de gestion de l’eau en milieu urbain des quatre états afin d’apporter les améliorations requises.

Plus de 90 puits donnant accès aux sources d’eau ont été examinés, des sources d’énergie fiables ont été mises en place et des travaux sont en cours afin de remplacer plus de 30 pompes peu efficaces. De nouveaux puits ont été commandés et creusés et la construction de conduites d’eau et la conception d’un réseau de distribution amélioré sont également en cours.

Ce projet prévoit également l’évaluation de la gestion des ressources en eau en milieu urbain au Darfour et la création d’un plan de renforcement des capacités afin d’assurer la durabilité de ces activités. Le Projet d’alimentation en eau des centres urbains du Darfour va contribuer à améliorer l’alimentation en eau de 117 000 foyers dans la région.

Ces deux projets auront pour résultat commun d’améliorer la viabilité environnementale et économique du secteur public de l’eau au Darfour.