UNOPS

01/10/2012

Inauguration d’un bâtiment rénové de formation pour la police dans le territoire palestinien occupé

Le Collège de Palestine pour la police scientifique à Jéricho a été inauguré par le Premier ministre de l'Autorité nationale palestinienne et par le Président de la Commission européenne au cours d’une cérémonie, après des travaux de modernisation.

Le bâtiment, qui avait auparavant la capacité pour accueillir 150 cadets de sexe masculin peut à présent accueillir 520 cadets des deux sexes.

La modernisation du centre, dont le budget s'élevait à 15 millions d'euros, a été financée grâce à des contributions de la Commission européenne et des gouvernements du Canada, du Danemark, de la Finlande, des Pays-Bas, du Royaume-Uni et de la Suède.

La construction du centre, qui a débuté en 2009, a permis d’ajouter 12 bâtiments et de rénover entièrement deux des structures d’origine.

Tous les bâtiments ont été conçus, construits et meublés par l’UNOPS.

Ce centre rénové permettra de fournir des formations de pointe à la Police civile palestinienne, créée en 1994 afin d’assurer le maintien de l’ordre au quotidien dans toute la Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Le groupe compte quelque 8000 officiers et assure des services policiers à la communauté, dont la prévention des crimes, le maintien de l’ordre public et le contrôle de la circulation routière.

 

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, déclare : « Je suis convaincu que le Palestine College for Police Sciences deviendra rapidement une institution de référence pour les officiers instructeurs et le personnel de la Police civile palestinienne, leur permettant ainsi d'améliorer encore les services qu’ils assurent auprès des citoyens et de gagner le respect et la confiance du peuple palestinien. »

Avant le commencement du projet, le centre de formation avait grandement besoin d’être rénové et agrandi afin de pouvoir répondre aux nouvelles exigences en matière d’éducation ainsi qu’aux nouveaux besoins de la Police civile palestinienne en termes de recrutement.

À l’époque, il ne pouvait accueillir que 150 cadets et ne comptait que sept bâtiments en mauvais état. Il ne disposait pas de lieux d’hébergement pour les cadets de sexe féminin et les cadets de sexe masculin devaient dormir dans des tentes.

Le collège, à présent modernisé, comprend des cantines, des salles de conférence, un bâtiment administratif, un auditorium, un gymnase et des dortoirs pouvant accueillir 416 cadets hommes et 104 cadets femmes, construits selon des normes internationales en termes de sécurité et de qualité.

L’ensemble des nouveaux bâtiments optimisent l’utilisation de la lumière naturelle et ont recours à des solutions énergétiques efficaces.

Les eaux usées seront traitées dans une station d’épuration construite sur place qui permet de nettoyer les eaux afin de les réutiliser de différentes manières, dont l’irrigation de plantes dans les espaces paysagers aux alentours. Cela permet de réduire les déchets produits par les nouvelles installations.

Le projet a accordé une attention particulière aux questions liées au rapport hommes-femmes lors de la construction des dortoirs, du centre d’enseignement, du gymnase et des bâtiments de formation afin d’assurer la participation libre et équitable des femmes ainsi que l’égalité des chances en termes d'éducation.

Outre les 520 cadets, 72 membres du personnel de formation travaillent au sein du centre, ce qui permet d’organiser les formations localement en Cisjordanie et d’assurer l'harmonisation des formations et des procédures pour toute la police du pays.

Le collège a déjà organisé des formations et les premiers diplômés, dont 20 femmes, sont arrivés au terme des cours en avril dernier.

Les officiers et les cadets bénéficieront de formations relatives aux techniques policières répondant aux normes internationales les plus exigeantes en matière de droits humains.

Le Bureau de coordination de l’Union européenne pour le soutien de la police palestinienne (EUPOL COPPS) aide les autorités palestiniennes à établir des pratiques policières durables et efficaces en renforçant les capacités de la police civile. Des experts d’EUPOL COPPS ont soutenu les méthodes de conception du projet.

La cérémonie d’inauguration a rassemblé des ministres de l’Autorité nationale palestinienne, le général de division et chef de la police Hazem Atallah ainsi que d’autres hauts cadres des forces de sécurité palestiniennes et des chefs de mission de l’Union européenne.