UNOPS

11/07/2012

Un programme pour la santé des mères et des enfants au Myanmar reçoit 300 millions de dollars

YANGON – Un nouveau programme, dont le budget s’élève à 300 millions de dollars, sera mis en place en vue d’améliorer la santé des mères enceintes et des enfants au Myanmar. Il s’étendra sur cinq ans.

Sept donateurs qui avaient financé le Three Diseases Fund au Myanmar s’engagent à présent à verser 300 millions de dollars afin de soutenir des activités visant à améliorer la santé des femmes enceintes et des jeunes enfants au cours des cinq prochaines années.

Le nouveau Three Millennium Development Goals Fund (3MDG) mettra en place un programme visant à fournir des services sanitaires aux populations les plus démunies du Myanmar. Les donateurs du programme sont les gouvernements de l’Australie, du Danemark, de la Norvège, des Pays-Bas, de la Suède et du Royaume-Uni ainsi que l’Union européenne.

Veronique Lorenzo, chef des opérations de la Délégation de l’Union européenne, sera la première Présidente du Fonds. Elle explique : « Nous sommes heureux d’annoncer le début des opérations du 3MDG. Nous allons enfin pouvoir élargir le champ de nos services de santé aux mères et aux enfants, ce qui consiste l'une des priorités les plus urgentes au Myanmar. »

Au cours des cinq prochaines années, le fonds aidera le gouvernement à construire un réseau de santé efficace au Myanmar. Mme Lorenzo poursuit : « Nous nous réjouissons de pouvoir travailler en étroite collaboration avec le ministère de la Santé et nous allons l’aider à renforcer ses systèmes et ses capacités de distribution de soins de santé de base de qualité à la population du Myanmar. »

Le Conseil du fonds a également confirmé que l’UNOPS sera responsable de la distribution des subventions. Niels Guenther, qui travaille au bureau de l’UNOPS au Myanmar et dirige actuellement le bureau du Three Diseases Fund (3DF), est chargé du processus de planification du nouveau programme. « C'est une grande source de satisfaction pour l'UNOPS d'être sélectionné en tant que gestionnaire du fonds pour ce nouveau programme à la suite du succès des projets du 3DF auprès de ses partenaires. Ce programme arrive à point nommé puisque le Myanmar manifeste clairement le désir de se développer. Il s’agit pour nous d’une excellente occasion de contribuer à la mise en place d’un système de santé durable dans le pays. »

Une partie des ressources sera toujours consacrée à la lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme même après la clôture des opérations du 3DF cette année. Cela permettra de compléter les activités du programme géré par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme dans les domaines qu’il n’est actuellement pas en mesure de soutenir.

L’UNOPS au Myanmar est actuellement en charge de l’administration du Three Diseases Fund, du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, du Fonds d’affectation spéciale pour les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire (Livelihoods and Food Security Trust Funds – LIFT) et de l’initiative commune pour la santé des mères, des enfants et des nouveau-nés.