UNOPS

28/04/2016

Un nouveau port va faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire au Soudan du Sud

Le 28 avril, le gouvernement du Japon et le ministère des Transports, des Routes et des Ponts du Soudan du Sud ont inauguré un port fluvial à Mingkaman.

L’installation portuaire de 4,1 millions de dollars, financée par le Japon et mise en œuvre par l’UNOPS, permettra de fournir de l’aide humanitaire à la population civile du Soudan du Sud, en particulier aux personnes déplacées depuis le début du conflit en 2013.

Mingkaman est l’un des plus importants établissements spontanés du pays, comptant plus de 100 000 personnes déplacées ayant fui les États avoisinants.

Malgré les efforts continus afin d’améliorer les conditions de vie des personnes déplacées, l’acheminement de l’aide humanitaire aux régions touchées est entravé par le manque d’infrastructures routières solides, en particulier pendant la saison des pluies. Les personnes déplacées ont par conséquent subi de graves pénuries alimentaires, et elles sont plus vulnérables aux épidémies de maladies infectieuses. Afin de répondre à cette situation humanitaire, le Japon et l’UNOPS ont collaboré à l’installation de systèmes d’évacuation des eaux à l’intérieur des établissements spontanés afin d’y améliorer les conditions d’assainissement et d’hygiène, et ainsi réduire le risque de maladies hydriques.

Le nouveau port sur le Nil blanc met à disposition des installations de déchargement et des entrepôts permettant aux organisations humanitaires de transporter efficacement des aliments et compléments nutritionnels aux communautés touchées, une activité actuellement assurée par de coûteuses opérations aériennes.

En raison du coût et du temps que requiert la construction et l’entretien de routes au Soudan du Sud, l’utilisation de rivières constitue une solution pratique afin de faciliter la circulation des biens et des personnes. En outre, le transport fluvial entraînera le développement d’autres secteurs tels que l’agriculture et le commerce, contribuant à l’amélioration des moyens de subsistance et à la croissance économique à moyen et long terme de la plus jeune nation au monde.

Afin d’inaugurer l’installation portuaire, la communauté de Mingkaman a tenu une cérémonie en présence de Son Excellence Masahiko Kiya , ambassadeur du Japon en République du Soudan du Sud ; de l’honorable Kwong Danhier Gatluak, ministre des Transports, des Routes et des Ponts ; du professeur Lukulenge Lole, président de la Commission pour les secours et la réhabilitation et de M. Paul Cruickshank, représentant de l’UNOPS au Soudan du Sud.

« Je félicite la population du Soudan du Sud, particulièrement les communautés de l’État des Lacs oriental, pour l’inauguration du port à Mingkaman. À mes yeux, il s’agit de l’un de ports fluviaux les plus modernes au Soudan du Sud. […] Nous remercions le peuple du Japon pour sa générosité », a mentionné l’honorable Kwong Danhier Gatluak dans son allocution.

« L’inauguration du port fluvial à Mingkaman incarne l’engagement du Japon envers le Soudan du Sud et ses nombreux besoins, allant d'aide humanitaire pour les personnes déplacées à l’installation d’infrastructures de base sur lesquelles se fondera l’avenir du pays. Le Japon espère que, dans les conditions actuelles propices à l’arrivée de la paix, le port sera l’un des moteurs principaux de la vitalité économique du Soudan du Sud », a déclaré l’ambassadeur Masahiko Kiya.

« L’UNOPS accorde beaucoup d’importance à son partenariat avec le Japon et le Soudan du Sud. Nous espérons que le nouveau port améliorera l’accès au pays et facilitera la prestation de services humanitaires », a pour sa part affirmé M. Cruickshank.