UNOPS

26/04/2016

Un an plus tard, le Népal continue à se reconstruire

Le Népal, connu pour ses magnifiques paysages montagneux, se remet encore du séisme dévastateur qui a touché le pays il y a un an. Des habitants locaux formés pour mener un nouveau recensement participent à la reconstruction du pays, un ménage à la fois.

​​Toran Bahadur BC, 23 ans, se trouvait le 25 avril 2015 à Katmandou, au Népal, lorsqu'un tremblement de terre d'une magnitude de 7,8 – suivi d'une réplique sismique de 7,3 – a tué 9000 personnes. Il a survécu au séisme.​​

Toran, diplômé en génie civil, a déménagé à Dolakha, l'épicentre de la réplique sismique et une des zones les plus durement touchées au pays, afin d'y apporter son aide. En compagnie de 126 de ses compatriotes, il a suivi une formation de cinq jours donnée par le Bureau central de statistiques, le ministère du Développement urbain et le ministère des Affaires fédérales et du Développement local du Népal, dont le soutien logistique était assuré par l'UNOPS. Les recenseurs nouvellement formés sont ensuite allés recueillir des données pour l'enregistrement des ménages affectés par le séisme, mené par le Bureau central de statistiques.

Le recensement a pour objectif de déterminer l'ampleur des dommages subis par les logements sur la base de normes d'ingénierie. Ces informations sont ajoutées à une base de données détaillée qui permet au Bureau central de statistiques de repérer les ménages admissibles à des subventions d'assistance. Toran visite environ 20 maisons au cours d'une journée, et il doit parfois monter des collines pendant quatre heures pour compléter des évaluations.

« Se déplacer est très difficile en raison des contraintes géographiques. Il n'y a aucun service de transport en commun », déclare Toran. « C'est un travail épuisant, mais qui en vaut la peine lorsqu'on voit les familles affligées nous accueillir d'un grand sourire malgré leurs difficultés. »

« Ce recensement leur apporte une lueur d'espoir. Ils ont confiance de recevoir l'argent nécessaire pour rebâtir leurs maisons. Je suis fier de participer à la réalisation de cet important projet », ajoute-t-il.

Pour certains ménages, cet espoir est déjà devenu réalité. L'autorité nationale pour la reconstruction a commencé à verser les subventions dans certains districts, ce qui permet aux habitants de reconstruire leurs maisons et d'améliorer leur qualité de vie.​

Grâce au soutien logistique et opérationnel de l’UNOPS, le Bureau central de statistiques a déployé plus de 1500 équipes d’ingénieurs et d’agents de mobilisation sociale dans les 11 zones touchées par le séisme pour procéder au recensement, mené sous l’autorité de la Commission nationale de planification, en partenariat avec le ministère des Affaires fédérales et du Développement local ainsi que le ministère du Développement urbain. La Banque mondiale soutient le gouvernement du Népal et le Bureau central de statistiques.​​​