UNOPS

05/07/2013

Le Secrétaire général inaugure la Cité de l’ONU à Copenhague

La nouvelle Cité de l’ONU a été officiellement inaugurée le 4 juillet par le Secrétaire général des Nations Unies, Sa Majesté la Reine de Danemark ainsi que la première ministre du Danemark.

Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a qualifié le nouveau complexe de « beau et inspirant » et de « brillant exemple » favorisant une ONU plus efficace, cohérente et neutre en carbone.

La première ministre du Danemark Mme Helle Thorning-Schmidt a quant à elle affirmé : « L’ONU représente une vision d’un ordre mondial basé sur la paix, le partage des richesses, l’état de droit et le respect des droits de l’homme. Un ordre mondial que le Danemark désire soutenir, renforcer et développer. »

Un peu avant la cérémonie, les invités d'honneur ont visité le bâtiment, lequel a gagné en 2012 le prix « GreenBuilding » de la Commission européenne. Sa Majesté la Reine, la première ministre et le Secrétaire général se sont notamment rendus dans les bureaux du Centre d’opérations d’urgence de l’OMS et du siège de l'UNOPS.

Au cours de l’inauguration, organisée par le ministère des Affaires étrangères, un grimpeur a descendu en rappel quatre étages du hall central pour apporter les ciseaux qui ont servi à couper le ruban. La cérémonie a également été marquée par une performance du populaire groupe Efterklang.

L’ambiance était à la fête, et les huit organisations onusiennes basées à la Cité de l’ONU se sont jointes pour remercier le gouvernement danois pour le don de ces bureaux respectueux de l’environnement et à la pointe de la technologie. Selon les mots du ministre des Affaires étrangères, le bâtiment a été conçu « pour améliorer l’efficacité et favoriser la collaboration » de l’ensemble des organisations de l’ONU. Au cours de l’inauguration, le Secrétaire général a affirmé : « En regardant les rangées de vélos stationnés et les éoliennes dans la mer, je vois la preuve que nous pouvons relever les défis climatiques auxquels nous sommes confrontés. Avec ses panneaux solaires, son système de refroidissement à l’eau de mer et ses volets métalliques extérieurs régulant la lumière et la chaleur, la Cité de
l’ONU montre ce qui peut être fait.

« La Cité de l’ONU est un exemple de la manière dont des bureaux modernes et écoénergétiques peuvent nous aider à construire l’avenir auquel nous aspirons. Mais ce sont les activités à l’intérieur de ces bâtiments, de même que les changements que ces activités peuvent apporter partout au monde, qui sont les plus importants », a ajouté M. Ban Ki-moon.

Au cours de la cérémonie, une employée des Nations Unies a également pris la parole pour donner ses impressions sur le fait de travailler dans le nouveau bâtiment. Mlle Lorena Pontes Masri, 28 ans, a affirmé : « J’aime venir ici chaque matin. Je suis très fière de travailler pour les Nations Unies, et je suis très fière de nos nouveaux bureaux. Ce bâtiment est inspirant, et il nous lance également un défi. Le défi de travailler différemment, le défi d’innover, le défi de faire du concept d’une ONU unifiée une réalité. »

Le Secrétaire général a ajouté que le Danemark « peut être fier de sa contribution », soulignant qu’il s’agissait de l’une des rares nations à « réaliser l’objectif fixé par les Nations Unies de consacrer au moins 0,7 pour cent du revenu national brut à l’aide publique au développement ».

Mme Thorning-Schmidt a également profité de l’occasion pour mentionner que le Danemark s’engage à maintenir ce niveau élevé d’aide internationale l’année prochaine.

Environ 1000 invités ont assisté à l’inauguration, notamment le maire de Copenhague et d'autres hautes personnalités politiques danoises ainsi que de nombreux ambassadeurs et chefs d'entreprises basés à Copenhague. Des centaines d’employés des différentes organisations onusiennes logeant à la Cité de l’ONU étaient également présents. Ces organisations sont l’UNOPS, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), le Programme alimentaire mondial (PAM), l'Entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes (ONU Femmes) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Une fois la deuxième phase de la construction du complexe terminée, la Cité de l’ONU accueillera environ 1200 membres du personnel de ces huit organisations onusiennes, apportant un soutien crucial aux opérations humanitaires, de consolidation de la paix et de développement partout au monde.