UNOPS

04/11/2014

Un nouvel hôpital renforce le système de santé haïtien

GONAÏVES – Un établissement hospitalier de pointe est inauguré en Haïti, 10 ans après la destruction de l’ancien hôpital municipal par un ouragan.

L'hôpital La Providence des Gonaïves, construit par l'UNOPS en partenariat avec le ministère de la Santé publique et de la Population grâce à une subvention de 30 millions de dollars du gouvernement canadien, a été inauguré le 4 novembre lors d'une cérémonie à laquelle ont participé la première dame Sophia Martelly et la ministre de la Santé publique et de la Population Florence Duperval Guillaume.

L'ancien hôpital La Providence avait été détruit en 2004 par le passage de l'ouragan Jeanne, et en 2008, deux nouveaux ouragans avaient frappé les Gonaïves, forçant les autorités sanitaires à fournir des soins à la communauté depuis un hôpital improvisé dans un entrepôt avoisinant.

Les travaux de construction ont débuté en 2012, après qu'une étude de préinvestissement effectuée par l'Organisation mondiale de la santé, le ministère de la Santé publique et de la Population et l'UNOPS eut mené à la conclusion que cet hôpital devrait se spécialiser en santé maternelle et infantile.

Cet hôpital de 200 lits, d'une superficie de 10 500 mètres carrés, va également fournir des services pédiatriques, chirurgicaux et de médecine interne ainsi que des soins d'urgence aux résidents de l'Artibonite, le plus vaste département d'Haïti, contribuant ainsi à moderniser les soins de santé du pays. Dans le but de favoriser le renforcement des capacités, le projet prévoit également la formation du personnel à l'égard de la gestion hospitalière ainsi que de l'utilisation et l'entretien des appareils médicaux.

L'ambassadrice du Canada en Haïti, Paula Caldwell St-Onge, a dit du projet : « Ces services essentiels aideront à réduire le taux de mortalité infantile et à améliorer l'accès des enfants, des femmes et des hommes à des services de santé spécialisés et de qualité dans le département de l'Artibonite. »

Différentes considérations liées à la durabilité ont été intégrées à la conception pour assurer l'usage à long terme de cet hôpital, notamment l'utilisation de béton armé afin d'améliorer sa résistance aux tremblements de terre et aux ouragans.

L'hôpital tient également compte de la protection de l'environnement puisqu'il a été construit à partir de matériaux locaux de manière à optimiser la ventilation et l'éclairage naturels, en plus de posséder un système de récupération des eaux de pluie. Outre l'installation de 1200 unités d'éclairage DEL afin de réduire la consommation d'énergie, l'établissement sera équipé d'un système autonettoyant d'alimentation en énergie solaire. Les panneaux solaires couvriront une surface de 4300 mètres carrés et produiront 200 kilovoltampères. Ce système sera installé par l'UNOPS au printemps 2015, grâce à une subvention de 2,5 millions de dollars du gouvernement du Mexique.