UNOPS

08/09/2016

Jouer et apprendre en toute sécurité

Plus de 22 000 enfants de quartiers défavorisés du Pérou bénéficient d’installations scolaires modernes où il fait bon tant l’hiver que l’été et, surtout, où les enfants apprennent en toute sécurité.

Depuis plusieurs années, le district de Villa Maria del Triunfo, au Pérou, compose avec la pauvreté et l’insécurité. Ses 460 000 habitants ont un accès limité à des services de base comme l’eau, la santé et l’éducation, et jusqu’à très récemment, le quartier de Ticlio Chico n’avait pas d’école et les enfants n’avaient nulle part où apprendre.​

Les choses ont commencé à changer en 2015 quand la municipalité a prêté à la communauté un petit bâtiment pouvant servir de salle de classe. Les parents et les professeurs du quartier se sont alors rassemblés pour tirer le meilleur parti de ces ressources limitées. Ils ont travaillé dur pour nettoyer la zone entourant le petit bâtiment mis à leur disposition et en faire une école, qu’ils ont nommée Mi mundo de colores (Mon monde de couleurs). ​

 

Le petit établissement scolaire a ensuite été amélioré quand le ministère de l’Éducation a fourni deux modules préfabriqués pouvant accueillir des salles de classe, des salles de professeurs ainsi que des toilettes. Les modules ont été meublés et équipés.​

​​​ 

 « Notre communauté a toujours de nombreux besoins, mais nous voulions avant tout une école et une vie meilleure pour nos enfants »

– Nestor Cayra​,
P​arent et membre de la communauté

Nestor Cayra, parent et membre de la communauté, est très satisfait des travaux : « Les modules ont changé le paysage du quartier. Avant c’était une décharge, aujourd’hui c’est différent. Au départ, l’école était gérée par la communauté, désormais c’est l’État qui s’en occupe. »​

« Notre communauté a toujours de nombreux besoins, mais nous voulions avant tout une école et une vie meilleure pour nos enfants », ajoute-t-il

​​  

L’école Mi mundo de colores n’est pas la seule à avoir bénéficié d'améliorations. Le ministère de l’Éducation a également mené des travaux dans 357 écoles publiques de quartiers à faibles revenus dans huit provinces du Pérou. ​

​ 


Plus de 35 millions de dollars ont été investis dans le projet, qui a permis d’acheter des modules préfabriqués et de les munir de toilettes, de coins cuisine, de tableaux ainsi que de nombreux autres équipements. Plus de 327 000 tables et chaises abîmées ont également été remplacées.

« Nous sommes très reconnaissants, car grâce à ce programme les enfants peuvent apprendre et étudier dans de meilleures conditions. Les parents sont aussi très motivés », commente Teresa Chavez, directrice de l’école Mi mundo de colores, où elle est aussi professeure. ​

​ 

Photographies de Miguel Carillo. ​

Détails du projet :
L’UNOPS a fourni au ministère de l’Éducation des services de conseils techniques pour appuyer la procédure d’appel d’offres, l’achat et la distribution des biens.​


 


​​
 


​​
​​