UNOPS

06/12/2016

L’UNOPS et le Japon fournissent du matériel médical à des hôpitaux en Ukraine

Le nouveau matériel médical va accélérer les procédures de diagnostic et réduire les délais d’attente pour les patients.

Au début de 2016, l'ambassade du Japon a souligné avec le ministère ukrainien de la Défense et l'UNOPS la nécessité de mettre en place des procédures de diagnostic plus efficaces dans les hôpitaux d'Ukraine.

Afin de répondre à ce besoin, pour le compte du gouvernement japonais, l'UNOPS a acheté du matériel médical d'une valeur de 2,5 millions de dollars au bénéfice de cinq hôpitaux.

Chacun des hôpitaux visés par le projet a reçu du matériel d'endoscopie (pour le diagnostic de maladies digestives et pulmonaires), et l'un d'entre eux a été équipé d'un tomodensitomètre. En outre, un hôpital du Service national des gardes-frontières a également reçu un tomodensitomètre, un appareil de radiographie numérique et du matériel d'endoscopie. 

Le 6 décembre 2016, le président de l'Ukraine Petro Poroshenko, le ministre de la Défense Stepan Poltorak, Son Excellence l'ambassadeur du Japon Shigeki Sumi et le directeur de l'équipe des partenariats de l'UNOPS Nikolaj Gilbert ont participé à la cérémonie de remise du matériel à l'hôpital militaire principal de Kiev. 

« Pour le gouvernement du Japon, la question de la santé en Ukraine a toujours été de la plus haute importance. En plus d'un don de 5 millions de dollars au ministère de la Santé, le gouvernement japonais a versé à l'UNOPS une aide humanitaire de 2,5 millions de dollars destinée à plusieurs hôpitaux gérés par le ministère de la Défense et le Service national des gardes-frontières situés à Vinnytsia, Kiev, Lviv, Odessa et Kharkiv », a déclaré l'ambassadeur du Japon Shigeki Sumi.

​« Il est très important que ces hôpitaux reçoivent du nouveau matériel tant de la part du gouvernement que de partenaires. Le Japon est l'un de ces partenaires avec lesquels nous avons récemment tissé des relations plus étroites. J'aimerais remercier l'UNOPS pour sa gestion du projet et sa coopération, qui ont mené à de tels résultats », a précisé le président Poroshenko. 

Le nouveau matériel va considérablement améliorer la qualité et la rapidité des examens médicaux. Ainsi, le matériel d'endoscopie va permettre de détecter le cancer à un stade précoce. Il va également accélérer les procédures de diagnostic et diminuer les temps d'attente. 

Il en va de même pour les nouveaux tomodensitom​ètres qui, en réduisant le délai d'attente pour les examens médicaux, vont notamment permettre de doubler le nombre d'examens cardiologiques, neurologiques et orthopédiques. 

Le nouveau matériel de radiographie, qui émet 60 pour cent moins de rayons X que l'appareil actuellement utilisé, va quant à lui accroître la sécurité du personnel médical et des patients. Enfin, l'équipement fourni va permettre d'archiver les informations sur support numérique et d'améliorer le partage d'informations et la sauvegarde des dossiers médicaux. 

« L'UNOPS est ravi de fournir des services en matière d'achats et de gestion dans le cadre de cet important projet. Nous sommes déterminés à offrir un soutien continu au peuple ukrainien dans le secteur de la santé et dans d'autres secteurs d'importance pour le gouvernement. Il y a tout juste deux semaines, l'UNOPS a signé un accord de pays hôte avec l'Ukraine qui va nous permettre de collaborer davantage à l'avenir », a indiqué M. Gilbert. 

« J'aimerais également remercier le gouvernement du Japon de soutenir cette importante initiative », a-t-il ajouté. 

L'UNOPS a effectué un processus d'achat concurrentiel conforme aux normes internationales les plus élevées. L'efficacité de ce processus a dégagé des économies qui ont permis à l'UNOPS d'acheter un appareil d'endoscopie supplémentaire pour l'hôpital du Service national des gardes-frontières.​