UNOPS

10/10/2014

L’UNOPS participe à un sommet mondial sur le climat

PARIS – Le 10 octobre dernier, la Directrice exécutive de l’UNOPS Grete Faremo a participé au Sommet mondial des régions pour le climat, dont le thème était « écosystèmes territoriaux, moteurs de la transition énergétique ».

Le sommet était organisé par Regions of Climate Action (R20), une organisation à but non lucratif qui aide des gouvernements sous-nationaux de partout dans le monde à mettre en œuvre des projets de développement économique à faible émission de carbone et résistants aux changements climatiques.

« Les énergies vertes sont au cœur d'un développement et d'une croissance économiques durables, a affirmé Mme Faremo. L'organisme R20 rassemble toutes les parties prenantes des secteurs public et privé afin de mettre en place des solutions énergétiques durables. L'UNOPS peut jouer le rôle d'intermédiaire impartial dans ce processus, et l'expérience de l'organisation dans le domaine de la transparence en fait un partenaire de choix. Nous devons tous travailler ensemble pour soutenir ces efforts. »

Le Sommet mondial des régions pour le climat donne suite à l'annonce, faite par le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon lors du Sommet 2014 sur le climat, d'une nouvelle initiative qui va fournir pour la première fois un aperçu clair de la situation mondiale et des contributions des gouvernements régionaux à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, aidant ainsi à lutter contre les changements climatiques.

« Le partenariat entre l'UNOPS et l'organisme R20 nous permet de mettre en place et de gérer des programmes de préinvestissement pour financer le développement de projets. Pour de nombreux pays, il s'agit du premier obstacle à franchir avant de pouvoir fournir des énergies renouvelables à leurs habitants. Grâce à un processus rigoureux de sélection et d'examen des projets, à des discussions approfondies avec différentes parties prenantes ainsi qu'à une planification financière efficace des projets, l'UNOPS et R20 peuvent proposer aux investisseurs des solutions énergétiques économiques présentant un fort potentiel de réussite », a ajouté Mme Faremo.

 

Le directeur du Bureau régional de l’UNOPS pour l’Afrique, Garry Conille, a également pris part au sommet pour expliquer comment, grâce à son expertise, l’UNOPS peut jouer un rôle important dans l’élaboration de projets liés aux énergies renouvelables.

L'appui de l'UNOPS à des projets liés aux énergies renouvelables

Dans le cadre d’un programme visant à développer le sud-ouest d’Haïti, l’UNOPS a fourni un soutien logistique pour l’installation de systèmes d’alimentation en énergie solaire pour 12 centres de santé. Ce projet a été financé par la Banque interaméricaine de développement et le Fonds pour l’environnement mondial, et les systèmes ont été conçus et installés par le Solar Electric Light Fund. Ce projet faisait partie de l’Initiative de la Côte Sud, laquelle travaille au relèvement à long terme et au développement durable de dix communautés du sud-ouest d’Haïti. En savoir plus

Dans la province du Kalimantan central, sur l'île de Bornéo, l'UNOPS s'est associé au gouvernement de la Norvège et au Programme de réduction des émissions liées au déboisement et à la dégradation des forêts de l'ONU afin de construire des centres communautaires d'apprentissage. Le projet qui a permis la construction de ces centres a deux principaux objectifs : mettre fin à la déforestation illégale dans la région et fournir des moyens de subsistance durables aux communautés locales. La construction d'un centre de communication sur le climat permet notamment de renseigner et de sensibiliser les habitants sur la protection de l'environnement. Ce centre a été construit à l'aide d'une main-d'œuvre et de matériaux locaux, et il est alimenté par des énergies renouvelables grâce à des panneaux solaires. En savoir plus