UNOPS

24/07/2014

L’UNOPS participe à une conférence sur la réduction des risques liés aux catastrophes

COPENHAGUE – Lors de la sixième Conférence ministérielle asiatique sur la réduction des risques de catastrophes, à Bangkok du 22 au 26 juin, l’UNOPS a souligné l’importance des infrastructures résistantes pour la réduction des risques de catastrophes.

Plus de 3000 représentants de gouvernements, des Nations Unies, d'ONG, de la société civile et d'organisations du secteur privé se sont réunis à Bangkok afin de réaffirmer leurs engagements régionaux en matière de réduction des risques de catastrophes et de débattre de la direction à prendre pour le cadre de réduction des risques de catastrophes après 2015.

La conférence était organisée par le gouvernement du Royaume de Thaïlande en collaboration avec le Bureau des Nations Unies pour la prévention des catastrophes.

Il s'agissait de la dernière conférence intergouvernementale en Asie avant la troisième conférence mondiale sur la réduction des risques de catastrophes, qui aura lieu au Japon en mars 2015 et où sera établi le cadre pour l'après-2015.

Les participants à la conférence ont exprimé les positions régionales concernant le cadre pour l'après-2015 et ont adopté la Déclaration de Bangkok de 2014 sur la réduction des risques de catastrophes en Asie et dans le Pacifique, laquelle demande l'intégration dans le prochain cadre d'un plan de mise en œuvre et d'un système de suivi et d'évaluation plus efficace.

Le document rassemblant les positions régionales insiste sur le besoin d'améliorer la résistance aux catastrophes, notant que : « la résistance des infrastructures essentielles, comme les écoles et les infrastructures de santé, est d'une importance vitale non seulement pour assurer la continuation des services sociaux de base, mais aussi pour prévenir les effets négatifs à long terme sur la société et l'économie, par exemple lorsque des catastrophes interrompent l'éducation. »

Investir dans la gestion des risques liés aux catastrophes

En coopération avec la Banque asiatique de développement, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'UNOPS a organisé un évènement parallèle au sujet des investissements pour la gestion des risques liés aux catastrophes en Asie. Les discussions étaient axées sur la définition de priorités en matière d'investissements régionaux et nationaux pour la gestion des risques de catastrophes, ainsi que les solutions pour la préparation aux catastrophes, l'intervention et la construction d'infrastructures résistantes.

L'UNOPS a souligné l'importance cruciale de construire des systèmes d'infrastructures résistants pour réduire et prévenir les risques de catastrophes, et a insisté sur la nécessité d'évaluer les risques posés par les infrastructures afin de prendre des décisions stratégiques.

« Les évaluations d'infrastructures sont essentielles, car elles fournissent les informations nécessaires pour établir les priorités avant d'investir dans des systèmes d'infrastructures plus résistantes aux catastrophes », a expliqué Henrik Linders, directeur du Groupe des infrastructures durables de l'UNOPS. « La participation de l'UNOPS à cet évènement parallèle était une excellente occasion de montrer comment de telles évaluations peuvent guider les décideurs dans leurs efforts pour améliorer la résistance de leur communauté aux catastrophes naturelles. »

L'UNOPS et la réduction des risques liés aux catastrophes

L'UNOPS aide des partenaires à construire des infrastructures qui renforcent les capacités de résistance des communautés aux catastrophes naturelles partout dans le monde. L'approche adoptée par l'organisation consiste à évaluer les infrastructures, améliorer la planification urbaine et construire des infrastructures plus résistantes aux catastrophes naturelles, notamment des écoles, des hôpitaux et des routes. Dans la région Asie-Pacifique, exposée aux catastrophes naturelles ou causées par l'homme et très vulnérable aux effets négatifs des changements climatiques, l'UNOPS soutient un large éventail de projets, de la construction d'écoles parasismiques renforcées en Indonésie à la protection de zones d'ancrage de Sri Lanka contre les raz-de-marée.

Pour en savoir plus et consulter des exemples d'activités de l'UNOPS dans la région en matière de résistance et de réduction des risques de catastrophes, veuillez lire le dernier rapport annuel de l'organisation et la fiche d'information sur la réduction des risques et le relèvement.