UNOPS

28/06/2017

Bilan des achats des Nations Unies pour l’année 2016

Un rapport détaillé analyse la répartition des dépenses de l’ONU en biens et services pour l’année 2016, qui s’élevaient à 17,7 milliards de dollars.

  • Le Rapport statistique annuel sur les achats des Nations Unies de 2016 examine les dépenses conjointes en biens et services de 39 organisations de l’ONU, un nombre record par rapport aux années précédentes.
  • Plus de 17 milliards de dollars ont été dépensés pour l’achat de biens et services en 2016. Une augmentation des dépenses alimentaires, attribuable aux intervention d'urgence de niveau 3 en Afrique australe et au Nigéria, a été observée.

De multiples résolutions ont enjoint à l'ONU d'augmenter ses activités d'achat auprès de fournisseurs de pays à économies en développement ou en transition. 

Cette année, l'ONU a dépensé 10,3 milliards de dollars dans les économies en développement et en transition. Ces achats constituent 59 pour cent des dépenses totales de l'ONU pour ses opérations dans le monde entier, une proportion similaire à celle observée l'année précédente.

« Les achats font partie intégrante de la majorité des activités de l'ONU, qu'il s'agisse de la réalisation des Objectifs de développement durable, de missions ou d'opérations », affirme la Directrice exécutive de l'UNOPS, Grete Faremo. « Sans biens ni services, nous ne pourrions lutter contre les grands problèmes mondiaux », ajoute-t-elle.

« Sans biens ni services, nous ne pourrions lutter contre les grands problèmes mondiaux.​ »​

– Grete Faremo, Directrice exécutive de l’UNOPS​

Ce rapport, élaboré par l'UNOPS pour le compte du système de l'ONU, révèle que les achats liés à la santé représentent 22 pour cent des dépenses totales, ce qui constitue la principale catégorie de dépenses pour une troisième année consécutive.​

Une augmentation des activités d’achat de l’ONU a été enregistrée auprès des pays asiatiques, notamment en Turquie, aux Émirats arabes unis, en Iraq, en République de Corée et en Jordanie. En 2016, la Turquie s’est classée pour la première fois parmi les dix principaux pays fournisseurs grâce à un volume d’achats de 649 millions de ​dollars, largement attribuable aux interventions humanitaires en Afrique australe et au Nigéria.​ L'augmentation observée en Asie s'explique également par l'achat de nourriture, de carburant, d'abris et de services de construction en soutien à la crise des réfugiés.

Le rapport présente et décrit les catégories de biens et services achetés par les organisations de l'ONU. Une nouvelle section sur les achats collaboratifs a été intégrée afin de mettre en valeur les activités d'achat interorganisations.​

Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous pouvez également consulter le rapport complet (en anglais).​