UNOPS

30/06/2015

Communiqué de presse : Favoriser l'utilisation d'énergies renouvelables en Afghanistan

KABOUL – Les 13 et 14 juin 2015, l’UNOPS a participé au premier sommet de l’Afghanistan consacré aux énergies renouvelables ainsi qu’à une exposition sur l’accès aux financements.

Des décennies de guerre ont détruit une grande partie des infrastructures énergétiques d'Afghanistan. Selon la Banque mondiale, seulement 30 pour cent de la population a accès à l'électricité. Si la situation s'est améliorée dans certaines régions du pays, les besoins de l'Afghanistan en énergie, en particulier dans les régions rurales, demeure une priorité nationale.

Le sommet sur les énergies renouvelables ainsi que l'exposition qui l'accompagnait visaient à accroître les efforts en faveur du développement des énergies renouvelables dans le pays. Ils ont rassemblé un large éventail d'acteurs issus du gouvernement afghan, d'entreprises privées, d'organisations non gouvernementales, de donateurs et d'organisations de l'ONU. Les plans stratégiques, les politiques et les réglementations de l'Afghanistan en matière d'énergies renouvelables étaient au programme des discussions, tout comme l'ont été les structures financières, les possibilités d'investissement ainsi que le rôle des parties prenantes dans ce domaine.

Durant le sommet, l'UNOPS a fait part de son expérience dans la mise en œuvre de projets d'infrastructures à grande échelle intégrant des énergies renouvelables, en particulier l'énergie solaire. L'UNOPS a installé 140 lampadaires à énergie solaire le long d'une route asphaltée de 10,7 kilomètres à Chaghcharan, dans la province de Ghor, et 240 autres le long d'une route de 14 kilomètres à Bamyan et dans la vallée de Foladi.

L'UNOPS a également intégré un système électrique alimenté à l'énergie solaire au nouveau bâtiment de la faculté d'informatique de l'université de Kaboul, et a installé un système similaire afin de favoriser une meilleure gestion des frontières dans la province de Takhar. Ces projets ont été financés par le gouvernement du Japon.

En plus de présenter ses réalisations dans le domaine des énergies renouvelables, l'UNOPS a exposé les défis auxquels l'organisation a fait face, les leçons qu'elle en a tirées ainsi que ses principales recommandations dans le domaine, des conseils et connaissances qui ont été très bien accueillis par le ministère de l'Énergie et de l'Eau.

L'UNOPS travaille à la création d'un cadre de coopération avec le Département des énergies renouvelables afin de fournir une aide dans les domaines des infrastructures, de la gestion de projets, des achats, du renforcement des capacités ainsi qu'en matière d'élaboration et de mise en œuvre de politiques et de projets.

Cet événement a été organisé par le Département des énergies renouvelables du ministère de l'Énergie et de l'Eau, en partenariat avec l'Union des énergies renouvelables d'Afghanistan, le gouvernement indien et l'Agence des États-Unis pour le développement international.