UNOPS

17/06/2015

Communiqué de presse : Aider les institutions irakiennes à mieux protéger les droits de la personne

ISTANBUL – La semaine dernière, l’UNOPS a organisé divers séminaires et formations visant à améliorer la protection juridique des droits humains en Irak.

Un système juridique fonctionnel et juste est essentiel pour garantir la protection des droits humains et des libertés des citoyens irakiens. Les institutions nationales irakiennes demeurent fragiles et font face à une pression croissante à la suite de nombreuses années d'instabilité dans le pays. Pour cette raison, l'UNOPS, la Mission d'assistance des Nations Unies en Irak et l'Union européenne soutiennent le Conseil irakien des représentants en renforçant les capacités et en améliorant les outils disponibles afin de bâtir un système juridique plus fort, qui sera davantage en mesure de servir la population irakienne.

Grâce aux séminaires financés par l'Union européenne, les membres des comités responsables des questions juridiques et des droits de la personne au sein du Conseil irakien des représentants ont travaillé avec des experts internationaux sur des sujets tels que l'inclusion des droits humains dans la législation, la promotion de ces droits dans la société et l'élaboration d'un cadre juridique à cet effet.

Les experts ont également insisté sur le rôle crucial que jouent ces comités pour le respect des obligations internationales prévues par le droit international relatif aux droits humains. Les formations ont également permis d'examiner le droit pénal, la jurisprudence, le droit comparé, les méthodologies pour l'élaboration du droit international ainsi que les pratiques existantes dans d'autres parlements de la région.

Mme Nieves Molina, chef de projets à l'UNOPS, a déclaré : « Ces séminaires ont montré l'importance du rôle de ces deux comités afin d'intégrer les droits de la personne dans la législation irakienne, ce qui est essentiel étant donné la situation actuelle. »

Ces séminaires ont été organisés dans le cadre d'un projet de deux ans financé par l'Union européenne, qui porte sur le renforcement des capacités des comités pertinents au sein du Conseil des représentants et de la Haute Commission indépendante des droits de l'homme en Irak. L'UNOPS est responsable du renforcement des capacités du Conseil des représentants, en plus d'apporter un soutien direct à la Haute Commission.