UNOPS

01/11/2016

Répondre à l’afflux de personnes déplacées en Irak

À une heure de Mossoul, une petite équipe soutient des habitants fuyant les violences en Irak et se prépare à l’afflux annoncé de près d’un million de personnes déplacées supplémentaires.

Ils travaillent pour le Centre de renseignements pour les personnes déplacées en Irak, situé à Erbil, qui reçoit les appels des personnes qui ont été forcées de quitter leur foyer pour trouver refuge. 

« Les personnes qui nous appellent cherchent des moyens de fuir en sécurité. Celles qui ont déjà quitté leur foyer sont parfois isolées, et plusieurs sont à la recherche de membres de leur famille dont ils ont perdu la trace. Elles nous demandent comment obtenir de l'aide humanitaire, qu'il s'agisse de nourriture, de soins de santé ou de services de sécurité. Chaque appel est différent », explique Charlotte Lancaster, chef de projet pour l'UNOPS. ​

La population de personnes déplacées en Irak est la troisième plus importante au monde.

Le projet a vu le jour l'an dernier avec pour objectif d'assurer la liaison entre le grand nombre d'organisations humanitaires sur le terrain et les personnes déplacées.

Récemment, la montée de la violence dans le nord de l'Irak a recentré l'attention sur ceux qui pourraient avoir à quitter leur foyer dans les semaines et les mois à venir. 

« Nous nous attendons à ce que des personnes fuient dans toutes les directions. Lorsqu'elles sont en déplacement, ces personnes sont extrêmement vulnérables. De notre côté, nos prochaines activités seront définies par les besoins sur le terrain », rajoute Mme Lancaster.

« Garantir l'accès à l'information est essentiel pour aider les populations en situation de crise », a de son côté déclaré la Directrice exécutive de l'UNOPS, Grete Faremo.

« Faire le lien entre les personnes déplacés et l'aide dont ils ont besoin est un élément essentiel de l'action humanitaire. Il est important que des projets comme celui-ci viennent en aide aux personnes qui fuient actuellement la violence dans le nord de l'Irak », a ajouté Mme Faremo.

Les détails du projet : ​

  • Situé à Erbil, le Centre de renseignements pour les personnes déplacées en Irak – l’un des plus importants projets interagences des Nations Unies – fournit des informations sur l’aide humanitaire disponible. ​
  • Le Centre de renseignements pour les personnes déplacées en Irak a été mis en place par l’UNOPS pour le compte de divers partenaires, notamment le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, le Programme alimentaire mondial, l’Organisation mondiale de la Santé, le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires ainsi que le Bureau de la coordonnatrice résidente et coordonnatrice de l’action humanitaire des Nations Unies en Irak.​
  • Le centre de renseignements reçoit entre 300 et 400 appels par jour. ​
  • Au total, il a traité plus de 40 000 appels, fournissant des informations sur l’aide disponible à plus de 240 000 personnes (cette estimation se fonde sur la taille moyenne d’une famille, composée de six personnes).​
  • Le centre de renseignements ne fournit pas directement d’aide humanitaire. Il informe les personnes déplacées à propos de l’aide disponible et contribue à améliorer l’action humanitaire en fournissant aux organisations concernées des informations sur les besoins urgents des communautés de personnes déplacées. ​
  • L’UNOPS travaille avec les autorités gouvernementales et trois entreprises de téléphonie mobile (Korek Telecom, Asiacell Telecom et Zain) pour fournir un service fonctionnel et fiable dans tout le pays, y compris dans les zones qui ne sont pas actuellement sous le contrôle du gouvernement. Les appels sont gratuits.
  • L’UNOPS sollicite vos dons pour soutenir le centre de renseignements. Pour découvrir comment appuyer cet important projet, rendez-vous sur le site engage.unops.org