UNOPS

24/03/2015

Communiqué de presse : L’UNOPS soutient le Partenariat Halte à la tuberculose

COPENHAGUE – Le 24 mars marque la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, une occasion de susciter un engagement politique et social afin d’éliminer cette maladie.

La tuberculose est une maladie transmissible par l'air qui tue chaque minute trois personnes dans le monde. Malgré les efforts de la communauté internationale, plus de 4000 personnes meurent chaque jour de cette maladie, et près de 1,5 million chaque année. La tuberculose peut être traitée, mais elle demeure l'un des plus importants problèmes sanitaires mondiaux.

Le Partenariat Halte à la tuberculose est à la tête de la lutte pour un monde sans tuberculose. Depuis 2001, en coordination avec 1200 partenaires, dont de hauts décideurs, le Partenariat mène les efforts internationaux de sensibilisation à la lutte contre cette maladie.

En janvier, un nouvel accord entre le Partenariat et l'UNOPS est entré en vigueur, établissant ainsi une relation professionnelle étroite entre les deux organisations dans la réalisation de leurs mandats respectifs.

Depuis plusieurs années, l'UNOPS collabore avec ses partenaires et soutient la lutte contre la tuberculose dans les régions du monde ou cette maladie est endémique.

Au cours de la première année de ce nouvel accord, l'UNOPS va fournir un large éventail de services de soutien. À l'aube du nouveau Plan mondial Halte à la tuberculose 2016-2020, l'organisation soutiendra également les efforts de sensibilisation du Partenariat en favorisant la participation d'acteurs extérieurs au secteur de la santé ainsi que d'autres membres de la communauté internationale.

« Depuis que nous sommes l'organisme hôte du Partenariat Halte à la tuberculose, nous avons constaté une plus grande mobilisation des participants à la lutte contre la tuberculose et, en tant qu'organisation, nous nous sentons plus proches de cette cause. Les efforts pour lutter contre la maladie doivent bénéficier de la coopération entre divers acteurs issus des secteurs tant public que privé, et nous sommes impatients d'y apporter notre expertise en collaboration avec nos collègues de nos bureaux régionaux et nos bureaux de pays », a déclaré Grete Faremo, Secrétaire générale adjointe de l'ONU et Directrice exécutive de l'UNOPS.

La Journée mondiale de lutte contre la tuberculose est l'occasion de redoubler d'efforts afin d'alerter les ministres de la Santé à propos des urgences mondiales, régionales et nationales associées à la tuberculose et d'insister sur le fait que de nombreux cas de tuberculose ne sont ni diagnostiqués ni traités et que, par conséquent, les patients ne sont pas soignés. La campagne de cette année permet en outre de mettre en lumière le besoin urgent de financement afin de combler le manque annuel de deux milliards de dollars pour les interventions de lutte contre la tuberculose, ainsi que le besoin immédiat de 1,39 milliard de dollars pour la recherche et le développement.

La campagne souligne également l'importance d'éliminer les obstacles empêchant l'accès aux tests de diagnostic et aux médicaments, ainsi que de considérer la tuberculose et la tuberculose pharmacorésistante comme des menaces pour la santé mondiale. La tuberculose est l'affaire de tous, et cette nouvelle coopération renforce l'efficacité et la coordination des actions dans un effort mondial visant à mettre fin à cette maladie.

Le Partenariat Halte à la tuberculose

Le Partenariat Halte à la tuberculose est un organisme international unique du système des Nations Unies qui a la capacité de rassembler des acteurs du monde entier afin de lutter contre la tuberculose. Cet organisme compte maintenant plus de 1200 partenaires venant de 100 pays différents. Il permet aux acteurs de lutte contre la maladie d'être entendus au plus haut niveau. Les différents programmes de subvention du Partenariat identifient et financent des approches novatrices afin de détecter et de traiter de nouveaux cas de tuberculose. Le Partenariat joue un rôle essentiel pour fournir des tests de diagnostic et des médicaments dans le monde entier. Il est également en mesure de réduire le prix des médicaments, de mieux anticiper les besoins et d'éviter les ruptures de stock. Il consacre l'essentiel de ses efforts à assister le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, le plus important donateur international, qui fournit plus de 80 pour cent du financement externe de la lutte contre la tuberculose.

L'UNOPS est l'organisme hôte du Partenariat Halte à la tuberculose depuis le 1er janvier 2015.