Aider les réfugiés syriens

Chaque jour, la guerre force des milliers de familles à quitter leurs foyers. Pour fuir la violence, elles laissent souvent tout derrière elles. Depuis le début de la crise syrienne, l’UNOPS soutient les individus et les familles touchées, et en cette Journée mondiale des réfugiés, l’UNOPS est solidaire #AvecLesRéfugiés.
 ​

LE SOUTIEN DE L’UNOPS

Assurer la sécurité des réfugiés

Le camp de réfugiés d’Azraq, en Jordanie, accueille actuellement plus de 17 000 réfugiés syriens. Pour le compte du gouvernement du Canada, l’UNOPS a travaillé en étroite collaboration avec la direction du gouvernement jordanien chargée des réfugiés syriens afin de construire et d’équiper les installations de sécurité du camp, aidant ainsi à assurer la sûreté et la sécurité des personnes y vivant.​​

​​

Favoriser l’éducation des enfants

L’UNOPS appuie les activités éducatives du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) dans les camps de réfugiés d’Azraq et de Za'atari, en Jordanie. Pour le compte de l’UNICEF, l’UNOPS gère un programme de travail rémunéré permettant à des enseignants et surveillants d’école syriens de travailler dans les camps. L’UNOPS soutient également la construction d’écoles et d’entrepôts, en plus de faciliter le transport des étudiants pour qu’ils se rendent à l’école et à leurs examens.
 

Fournir un accès à l’électricité

L’UNOPS a aidé plus de 120 000 familles et plus de 680 000 individus vivant dans 19 camps de personnes déplacées en Irak à avoir accès à des sources de lumière et d’électricité, notamment en assurant l’installation de lampadaires à énergie solaire. L’UNOPS a également installé des chauffe-eau solaires ainsi que d’importants systèmes photovoltaïques dans des écoles et des centres de soins de santé.
 

Détruire les armes chimiques

L’UNOPS a soutenu les activités de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques en Syrie visant à détruire 12 usines de fabrication d’armes chimiques, améliorant ainsi la sûreté et la sécurité au pays.


 

Pour en savoir plus sur les activités de l'UNOPS en Syrie, consultez le centre de données sur les projets de l'UNOPS. ​

 

LES SERVICES DE L’UNOPS  

Les infrastructures

L’UNOPS a construit des installations de sécurité dans les camps de réfugiés d’Azraq et de Za'atari, contribuant à assurer la sûreté et la sécurité des personnes y vivant. Dans le cadre de chacun de ces projets, l’UNOPS a eu recours à des sources d’énergie renouvelable. Au camp d’Azraq, l’UNOPS a construit ce qui était alors le plus important système photovoltaïque hors réseau en Jordanie, fournissant une source d’électricité constante aux installations de sécurité du camp. En Irak, l’UNOPS a fourni aux personnes déplacées des lampes à énergie solaire et des kits de recharge de téléphones grâce au soutien du Fonds humanitaire saoudien pour l’Irak. Des lampes et des chauffe-eau à énergie solaire ont également été installés dans des bâtiments communautaires.
 ​

Les achats

Possédant plus de 30 ans d’expérience dans le domaine, l’UNOPS est une ressource centrale au sein du système des Nations Unies en matière d’achats. L’UNOPS a soutenu les interventions humanitaires en Irak, en Jordanie et en Syrie en fournissant de l’équipement essentiel aux activités, notamment des véhicules et des ambulances, qui a permis d’assurer la mise en œuvre rapide de projets humanitaires de ses partenaires.
 ​

Les services de ressources humaines

L’UNOPS fournit un large éventail de services de gestion des ressources humaines, notamment le recrutement et la sélection de personnel ainsi que la gestion de contrats, de paiements et de la performance. En réponse à la crise syrienne, l’UNOPS assure la gestion et l’administration des contrats de plus de 1000 membres du personnel de ses partenaires travaillant dans la région à gérer l’afflux de réfugiés et de personnes déplacées en Égypte, en Irak, en Jordanie, au Liban, en Syrie et en Turquie.
 ​

Les services de soutien aux projets

L’UNOPS fournit également des services de soutien aux projets de nombreux membres du système des Nations Unies travaillant à résoudre la crise syrienne : le BCAH, ONU Femmes, ONU-Habitat, le PAM, et l’UNICEF.​​