UNOPS

Augmenter la production de riz au Myanmar

Un programme de formation en agriculture a aidé plus de 4700 ménages de zones rurales au Myanmar à augmenter leur production de riz.

Cette initiative de trois ans, dont le budget s’élève à 1,3 million de dollars, a permis la création de 200 écoles pratiques d’agriculture dans les états de Shan et de Kachin, favorisant une approche durable permettant d’accroître la productivité agricole.

Ce projet a été financé par le Fonds d’affectation spéciale pour les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire (LIFT), géré par l’UNOPS, et mis en œuvre par la Metta Development Foundation.

Un développement agricole durable

Les petites fermes des régions montagneuses de Shan et de Kachin obtiennent souvent de faibles rendements agricoles en raison de la croissance excessive des mauvaises herbes. Les agriculteurs pauvres ne peuvent se procurer de coûteux désherbants et laissent parfois leur terre à l'abandon pendant plusieurs années, limitant grandement la production agricole et, potentiellement, la génération de revenus.

Le programme de formation agricole du LIFT fournit aux cultivateurs des connaissances et des outils pour augmenter leur production de riz tout en favorisant la protection de l’environnement. Photo : LIFT

La Metta Development Foundation estime que le fait de fournir aux agriculteurs des connaissances et technologies pertinentes permet d'augmenter rapidement la production de riz des petites et moyennes fermes. L'initiative des écoles pratiques d'agriculture se concentre sur des technologies locales de contrôle des mauvaises herbes, sur des semences à haut rendement et sur des technologies rudimentaires, comme des semoirs à tambours, afin de permettre aux agriculteurs d'augmenter leur production tout en protégeant l'environnement.

Grâce à des exercices pratiques et à des activités participatives, les écoles d'agriculture ont permis aux producteurs d'apprendre à réduire leur utilisation de pesticides, à améliorer la fertilité du sol et à avoir recours à du matériel agricole respectueux de l'environnement. Des entreprises et mécaniciens locaux ont été chargés de développer des outils agricoles et de fournir des services d'entretien.

« La vie était très dure. Le riz que nous récoltions auparavant était à peine suffisant pour huit mois. Maintenant, grâce aux nouveaux outils agricoles, les cinq membres de ma famille ont suffisamment de riz pour toute l'année », explique Nang Kyar, un agriculteur local du village de Lai Kun, dans l'État de Shan.

Favoriser la participation communautaire

Afin de recevoir le soutien du projet et de favoriser l'égalité des sexes, les villageois devaient former des groupes composés d'hommes et de femmes. En collaboration avec d'autres groupes communautaires existants, ils avaient pour tâche d'identifier les besoins et les défis locaux en matière d'agriculture.

En plus d'améliorer les connaissances et les compétences des agriculteurs, le projet a également renforcé les capacités en permettant la prise de décisions collectives et une meilleure gestion des groupes communautaires.

Des résultats encourageants

Entre 2010 et 2013, les participants du projet ont utilisé les techniques apprises pour planter plus de 10 000 acres de riz.

Les producteurs ont réduit le temps dédié à la semence et les coûts de récolte de moitié, et 60 pour cent des ménages produisent maintenant suffisamment de riz pour leur consommation personnelle, comparativement à 37 pour cent en 2010. En 2013, un total de 4765 agriculteurs (dont 3500 de l'État de Shan) ont vu leur production moyenne de riz passer de 22 paniers de riz par acre à 33 paniers par acre.

________________________________________________________

L'UNOPS au Myanmar

L'UNOPS travaille au Myanmar depuis 1996 et soutient des initiatives liées à la santé et à la sécurité alimentaire partout dans le pays. L'organisation fournit notamment des services d'administration des fonds, de contrôle et de surveillance des activités au LIFT, lequel a pour but d'aider le Myanmar à avancer davantage vers l'élimination de l'extrême pauvreté et la faim, un des objectifs du Millénaire pour le développement.

Le LIFT vient en aide à certaines des familles les plus pauvres et les plus vulnérables des zones rurales du Myanmar. Jusqu'à présent, le programme a permis d'aider plus de 2,5 millions de personnes, soit près de cinq pour cent de la population du Myanmar, estimée à environ 52 millions de personnes.

Les donateurs du LIFT sont l'Australie, le Danemark, les États-Unis d'Amérique, la France, l'Irlande, l'Italie, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Suède, la Suisse et l'Union européenne.

 

Nos activités