UNOPS

11/01/2012

Limiter les dommages environnementaux à Sri Lanka

Un programme d’amélioration des infrastructures environnementales a été mis en place dans le district côtier d’Ampara afin d’aider le Sri Lanka à se relever du tsunami de 2004.

Le Programme d’assainissement de l’environnement met l’accent sur la gestion des déchets solides, la restauration de l’environnement et l’amélioration de l’écoulement des eaux de surface en milieu urbain. Ce programme est financé par l’Union européenne et mis en œuvre par l’UNOPS. Les autorités locales, quant à elles, collaborent à chaque étape du projet, de sa conception à sa réalisation.

La gestion des déchets solides

Les déchets, lorsqu’ils ne sont pas correctement éliminés, peuvent présenter un risque important pour l'environnement et la santé publique. Le Programme d’assainissement de l’environnement a travaillé en étroite collaboration avec 12 autorités locales afin de mettre en place un système efficace et peu coûteux de collecte, de transport et de traitement durables de tous les déchets solides générés dans le district d’Ampara.

Ce programme a permis de construire sept sites d’enfouissement et un centre de transfert des déchets, quatre centres de collecte des matières recyclables, trois installations de compostage des déchets organiques et plus de 300 poubelles municipales en béton. Il a en outre renforcé les capacités des autorités locales à gérer les déchets solides et permis de mettre en place un système transparent et équitable de frais d’utilisation du service de collecte des déchets.

Plusieurs activités de sensibilisation et de formation, effectuées de porte-à-porte, ont permis de modifier les comportements à l'égard de l'élimination des déchets tant au sein des foyers qu’au sein des entreprises et des institutions.

La restauration de l’environnement

L’un des principaux aspects du Programme, la restauration de l’environnement, a permis d’atténuer les effets dévastateurs du tsunami sur les ressources naturelles telles que les mangroves, les forêts côtières, les récifs coralliens, les lagunes, les estuaires et les terres agricoles. Grâce à la réhabilitation des mangroves et au reboisement, le programme a protégé des terres agricoles et érigé des brise-vents et des barrières anticycloniques, restaurant ainsi les boucliers naturels le long de la côte et, par le fait même, réduisant de manière significative les risques liés aux catastrophes naturelles.

Les communautés locales ont participé activement à la plantation d’arbres en bordure de cent kilomètres de routes et à la plantation et la culture de 150 000 espèces végétales côtières dans le district d’Ampara, ce qui leur a permis d’améliorer leur cadre de vie et leurs revenus en plus de permettre à 1000 familles de consommer des produits maraîchers. Par ailleurs, avec le soutien du programme, les communautés côtières ont planté des arbres sur des terres appartenant au gouvernement. Elles ont ainsi pu bénéficier d’un revenu supplémentaire grâce à la vente de bois de chauffage, de biomasse énergétique et de bois de construction.

L’écoulement des eaux de surface

En raison de sa configuration géographique, le district d’Ampara est fortement sujet aux inondations. Le système d’écoulement en place était défectueux, causant des inondations lors des pluies de mousson et en plusieurs autres occasions et perturbant gravement la vie des communautés locales. Afin d’améliorer la situation, le programme a conçu et construit un système de drainage souterrain en béton de près de 6,7 kilomètres dans la zone urbaine de Kalmunai. Grâce à ces travaux, les rues demeurent praticables durant la saison des moussons et par conséquent, les risques pour la santé ont été considérablement réduits.

Monsieur A.R.S. Arjuna, propriétaire d'un magasin à Kalmunai, a bénéficié du projet de construction du système de drainage. Voici ce qu’il en dit : « Avant le projet, nous avions de l’eau jusqu’aux genoux environ trois mois par année. Nos enfants n’aimaient pas aller à l’école à pied, dans une eau profonde et sale, alors ils restaient à la maison. Grâce au projet, un système de drainage de plus de trois kilomètres a été construit dans le quartier et les eaux s'y écoulent directement. Nos enfants peuvent maintenant aller à l’école sans problèmes. »

 

Nos activités