UNOPS

30/10/2014

Soutenir le développement économique dans le nord de Sri Lanka

Environ 2000 emplois devraient être créés dans le nord de Sri Lanka grâce à la réouverture d’une zone industrielle, réhabilitée dans le cadre d’un projet inauguré par le ministère sri lankais du Développement économique et le Haut-commissaire de l’Inde.

Ouverte en 1971 dans la province de Jaffna, la zone industrielle d'Atchuvely était le deuxième parc industriel à être implanté à Sri Lanka. Ce complexe comptait douze entreprises différentes jusqu'à ce qu'en 1983, des émeutes et l'instabilité dans la région forcent la fermeture de nombreux commerces. En 1990, la zone était complètement à l'abandon. En 2011, après la fin du conflit armé, elle a été sélectionnée pour être réhabilitée dans le cadre d'un projet subventionné à hauteur de 1,7 million de dollars par le gouvernement indien.

L'objectif de ce projet était d'aider les investisseurs potentiels à démarrer leurs entreprises et de fournir les infrastructures nécessaires pour stimuler l'activité économique. Ces infrastructures incluent des routes, des réseaux d'alimentation électrique, des bâtiments ainsi que des systèmes d'alimentation en eau, d'évacuation des eaux usées et de protection contre les incendies.

Le parc industriel devrait stimuler l'activité économique dans la péninsule de Jaffna et générer des possibilités d'emploi direct pour environ 2000 travailleurs locaux, tout en profitant indirectement à quelque 10 000 Sri Lankais en favorisant le commerce local. Cette réhabilitation devrait également entraîner un flux considérable d'investissements destinés à améliorer les capacités de production dans des secteurs tels que le textile, l'alimentation et l'agriculture, permettant ainsi une meilleure utilisation des ressources locales.

Le bureau de l'UNOPS à Sri Lanka a fourni l'expertise technique et les services de gestion nécessaires au projet, qui a été mis en œuvre en collaboration avec le ministère des Industries traditionnelles et du Développement des petites entreprises grâce au financement du Haut-commissariat de l'Inde. Ce partenariat tripartite est un bel exemple du soutien que le système des Nations Unies apporte à Sri Lanka afin d'encourager un développement économique équitable.

Plusieurs mesures liées à la durabilité ont été intégrées au projet afin de limiter les effets négatifs sur l'environnement et les communautés. Par exemple, la consommation en énergie a été réduite grâce à l'utilisation de processus biologiques pour le traitement des eaux usées et de l'eau potable, à la place de méthodes nécessitant une plus forte consommation d'énergie. Conformément à des principes de construction écologique, les débris et structures de béton abandonnés dans la zone industrielle ont été enlevés et réutilisés pour la construction de bassins de stabilisation des déchets – des étangs artificiels destinés au traitement des eaux usées ou des déchets qui permettent leur décomposition naturelle. L'UNOPS a également veillé à ce que le système de drainage soit conçu de manière à ce que les eaux de pluie ne s'écoulent pas dans la lagune en y emportant du limon qui causerait la dégradation de l'environnement.

La zone industrielle d'Atchuvely a été inaugurée officiellement le 27 août 2014 par des représentants du ministère sri lankais du Développement économique et de celui des Industries traditionnelles et du Développement des petites entreprises, le Haut-commissaire de l'Inde, Y.K. Sinha, la directrice du bureau de l'UNOPS à Sri Lanka ainsi que d'autres représentants.