20/05/2015

En images : une visite conjointe des Conseils d’administration illustre le soutien de l’UNOPS au gouvernement de la Jordanie

À la fin avril, des délégués des Conseils d’administration du PNUD/FNUAP/UNOPS, de l’UNICEF, d’ONU Femmes et du PAM se sont rendus dans les camps de réfugiés de Za'atari et d’Azraq lors de leur première visite conjointe sur le terrain en Jordanie.

Organisée du 24 avril au 2 mai 2015, cette visite a permis aux membres des Conseils d'administration d'observer directement la façon dont l'ONU aide le gouvernement de la Jordanie à atteindre ses objectifs humanitaires et de développement. Cette année, l'UNOPS était responsable de la coordination de la visite, en étroite collaboration avec les cinq autres agences participantes ainsi qu'avec le Bureau du coordonnateur résident et coordonnateur de l'action humanitaire.  

Dans le cadre de cette visite, les délégués ont été informés des interventions de l'ONU en réponse à la crise des réfugiés syriens. Ils ont également visité les camps de Za'atari et d'Azraq, dont des projets mis en œuvre par l'UNOPS, ainsi que des communautés hôtes. La Jordanie compte actuellement 620 000 réfugiés syriens, dont 85 pour cent vivent dans des communautés hôtes.

(en anglais)

​​

Dans le camp de Za'atari (photo ci-dessous), les délégués ont reçu des explications de représentants de la direction du gouvernement jordanien responsable des réfugiés syriens lors de la visite du centre de protection civile, construit et équipé par l'UNOPS pour le compte du gouvernement du Japon.

« La visite conjointe sur le terrain des Conseils d'administration constituait une excellente occasion de montrer le soutien du bureau régional de l'UNOPS au gouvernement de la Jordanie et à nos partenaires de l'ONU dans le cadre de la crise syrienne. Elle a notamment permis de mettre en évidence notre étroite collaboration avec la direction du gouvernement jordanien responsable des réfugiés syriens, ainsi que nos capacités à mettre en œuvre des solutions innovantes, à grande échelle et en temps voulu dans nos domaines de compétence, à savoir les infrastructures, les achats et la gestion de projets », a déclaré Mme Bana Kaloti, directrice du bureau de l'UNOPS à Amman.

Photo : UNOPS/Alison Cassells

Le centre de protection civile (photo ci-dessous) permet de coordonner les services d'urgence dans le camp et aux autorités jordaniennes d'assurer de meilleures conditions de sûreté et de sécurité ainsi qu'un accès permanent à des services essentiels, aussi bien pour les réfugiés que pour les travailleurs humanitaires.

Photo : UNOPS/Alison Cassells

Une visite des installations de sécurité communes a également eu lieu dans le camp d'Azraq (photo ci-dessous) qui accueille désormais plus de 17 000 réfugiés syriens. Le jeudi 30 avril 2015 marquait le premier anniversaire de l'ouverture du camp.

Photo : UNOPS/Alison Cassells

À Azraq, l'UNOPS a travaillé en étroite collaboration avec le ministère canadien des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement ainsi qu'avec la direction du gouvernement jordanien responsable des réfugiés syriens afin de construire et d'équiper des installations de sécurité, notamment le centre d'opérations commun (photo ci-dessous), ainsi que des postes de police communautaires, des bureaux, des unités d'habitations, des abris pour véhicules et autres infrastructures, qui permettent au gouvernement jordanien de maintenir l'ordre dans le camp tout en assurant le respect des droits et de la dignité de tous les réfugiés syriens.

Photo : UNOPS/Alison Cassells

Des considérations sociales, culturelles et environnementales ont été prises en compte tout au long du projet. L'une d'entre elles visait à alimenter le camp en énergie, étant donné qu'il n'est relié à aucun réseau électrique en raison de son emplacement isolé dans le désert. L'UNOPS a donc équipé toutes les nouvelles installations de panneaux solaires (photo ci-dessous) afin de fournir de l'électricité et un éclairage 24 heures sur 24.

Les panneaux solaires représentent une source d'énergie durable et éliminent la dépendance aux générateurs, qui émettent du carbone. Ce système de panneaux solaires hors réseau est l'un des plus importants jamais installés en Jordanie. Cet exemple illustre une fois de plus l'engagement de l'UNOPS à aider ses partenaires à mettre en œuvre des projets respectueux de l'environnement.

Photo : UNOPS/Alison Cassells

Les installations construites incluent également des postes de police communautaires (photo ci-dessous), qui permettent aux réfugiés de coopérer directement avec la direction du gouvernement jordanien. Au cours de la visite conjointe sur le terrain, les délégués ont eu la possibilité de rencontrer des membres de communautés et d’écouter leurs préoccupations.

Photo : UNOPS/Alison Cassells

Les unités d'habitations incluent des bâtiments séparés pour les femmes officiers de police (photo ci-dessous), un élément essentiel pour répondre aux préoccupations des femmes vivant dans le camp.

Photo : UNOPS/Alison Cassells

Outre des visites sur le terrain, ce déplacement des Conseils d'administration a intégré des séances d'information sur la situation actuelle en Jordanie, notamment les activités de l'ONU en réponse à la crise des réfugiés syriens, et des rencontres avec des représentants du gouvernement de la Jordanie, de l'équipe humanitaire et de l'équipe de pays, ainsi qu'avec d'importants donateurs. Des discussions thématiques ont également eu lieu avec des représentants d'agences de l'ONU, du gouvernement, d'organisations non gouvernementales internationales et nationales, du secteur privé et de la société civile.

Les discussions thématiques ont porté sur des solutions innovantes afin de faire face à la pénurie d'eau et d'énergie en Jordanie. Elles ont souligné les besoins croissants de ces ressources et la façon dont des technologies novatrices peuvent contribuer à protéger l'environnement, limiter les effets des changements climatiques et faire de la Jordanie un leader régional dans les secteurs de l'eau et de l'énergie. Le débat était mené par le coordonnateur principal de la plateforme d'intervention de la Jordanie en réponse à la crise syrienne, M. Walid Abed Rabboh, et rassemblait le ministre de l'Énergie et des Ressources minérales, M. Ibrahim Saif, le secrétaire général du ministère de l'Eau et de l'Irrigation, M. Basem Telfah, et la responsable régionale de l'UNOPS en matière d'infrastructures, Mme Muna Al-Banna (photos ci-dessous).

 Photo : UNOPS/Christiana Kallon

« La discussion a permis à l'UNOPS, au gouvernement et aux autres parties prenantes de s'engager dans un important échange avec des délégués d'États membres, notamment sur la façon dont les États membres peuvent continuer à soutenir ces secteurs vitaux », a déclaré Mme Al-Banna (à droite sur la photo ci-dessous).

 Photo : UNOPS/Christiana Kallon