UNOPS

20/10/2015

Doter El Salvador d'infrastructures résilientes

Dans le cadre d'un partenariat avec le PNUD et le ministère salvadorien des Travaux publics, l’UNOPS aide le pays à mieux se protéger contre les risques climatiques.

El Salvador est un pays vulnérable aux phénomènes naturels dangereux qui est exposé à un nombre croissant de tempêtes tropicales et d'ouragans en provenance des océans Pacifique et Atlantique. En outre, la saison des pluies cause des dommages considérables aux infrastructures du pays et met en danger la vie ainsi que les moyens de subsistance des populations de zones urbaines vulnérables.

Financés par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et mis en œuvre en collaboration avec le ministère des Travaux publics, des projets d'amélioration des infrastructures ont permis d'atténuer les effets des fortes précipitations. En 2010, l'UNOPS a fourni une assistance technique dans le cadre de tels projets, aidant à protéger El Salvador contre les catastrophes d'origine climatique tout en renforçant la capacité du pays à gérer les risques et améliorer ses infrastructures afin de favoriser un développement durable.

En 2011-2012, l'UNOPS a soutenu un projet de relèvement à la suite d'inondations dévastatrices qui ont notamment causé un accident d'autobus qui a coûté la vie à 32 personnes. Dans le cadre de ce projet, une région sableuse près du quartier Monserrat, à San Salvador, a été nettoyée pour faire place à un canal en béton de 216 mètres. Les activités de construction et de réhabilitation de cette importante installation comprenaient entre autres des travaux d'excavation, de démolition et de dragage du canal, la construction de fondations doubles, ainsi que la démolition et la reconstruction d'un pont en béton.

Ce projet a permis d'améliorer la sécurité de près de 25 000 résidents du quartier et de protéger leurs propriétés. Des suites de ce projet, la valeur des propriétés a augmenté, ce qui a revitalisé l'économie de la région.

La Directrice exécutive de l'UNOPS, Grete Faremo, a visité le quartier en juin 2015 afin de discuter avec les résidents de l'incidence que l'amélioration du canal a eue sur leur qualité de vie ainsi que sur celle des habitants des quartiers voisins. Le ministre des Travaux publics, Gerson Martínez, a dit du projet d'amélioration qu'il ne s'agissait pas seulement de travaux d'infrastructures, mais également d'activités « humaines » en raison de la plus grande sécurité dont jouissent maintenant les habitants.

En 2011, l'UNOPS a également effectué l'examen des dossiers techniques de 15 ponts endommagés par l'ouragan Ida, qui a balayé l'Amérique centrale, le nord des Caraïbes et les États-Unis. L'UNOPS a également soutenu divers projets en 2015, portant notamment sur l'atténuation des risques, l'élaboration et la construction de routes rurales, ainsi que la mise en place de procédures de suivi et d'application de la garantie pour des routes rurales. Ces investissements visent à mieux protéger les habitations, les routes, les ponts et les canaux de drainage existants ainsi qu'à améliorer de manière générale la gestion de l'eau et ainsi atténuer la pression sur cette ressource naturelle.

Les projets du PNUD et du ministère des Travaux publics soutenus par l'UNOPS ont bénéficié à environ 150 000 personnes entre 2010 et 2015. En plus d'une meilleure protection contre les risques climatiques, les communautés ont bénéficié d'un meilleur accès à des services de santé et d'éducation, de meilleures conditions de transport ainsi que d'un accès amélioré à différents marchés et à l'emploi.