UNOPS

09/12/2016

Offrir des transports plus sûrs aux femmes au Pakistan

Un nouvel accord avec le gouvernement du Japon marque le début d’un projet visant à développer un service de transport réservé aux femmes dans certaines régions du Pakistan.

« Les étudiantes et les femmes qui travaillent sont souvent victimes de harcèlement sexuel dans les transports publics, y compris de la part de conducteurs ou de contrôleurs. Les femmes sont obligées d'abandonner leur travail ou leurs études, ou doivent faire face au harcèlement lorsqu'elles n'ont pas d'autres choix que d'utiliser les transports publics », a déclaré le directeur de l'UNOPS au Pakistan, Muhammed Haider Reza, lors de la cérémonie de signature de l'accord au début du mois.

Grâce à un financement de plus de 1,7 million de dollars octroyé par le gouvernement du Japon, 14 autobus réservés aux femmes et aux enfants de moins de 12 ans vont être achetés. De plus, 30 arrêts de bus éclairés à l'énergie solaire vont être construits au sein de trois villes de la province du Khyber Pakhtunkhwa pour permettre aux femmes et enfants de prendre l'autobus en sécurité.

« L'initiative des bus réservés aux femmes a déjà obtenu des commentaires positifs dans la province du Khyber Pakhtunkhwa. Les femmes sont enthousiastes à l'idée d'emprunter ce moyen de transport », a déclaré Zubair Asghar Qureshi, secrétaire provincial chargé des transports et des transports publics, avant d'ajouter : « Les transports publics d'autres villes de la région vont également profiter de l'accord. »

Son Excellence l'ambassadeur du Japon au Pakistan Takashi Kurai va dans la même direction : « Ce projet va permettre d'améliorer les conditions socio-économiques des femmes et de favoriser leur autonomie en leur donnant accès à des moyens de transport plus sûrs et abordables. » ​