UNOPS

01/03/2017

Procédure accélérée pour l’analyse des infrastructures nationales de l’État de Palestine

Lors d’un événement à Ramallah le 27 février, l’UNOPS a présenté à des fonctionnaires du gouvernement de l’État de Palestine une feuille de route pour la construction d’infrastructures durables et de qualité.

« Le gouvernement cherche continuellement à améliorer les services offerts aux citoyens et à stimuler le développement en Palestine », a déclaré le ministre des Travaux publics et du Logement, Mufeed al-Hasayneh, lors de l'événement tenu à Ramallah. À cette occasion, l'UNOPS et le consortium de recherche en infrastructures de l'Université d'Oxford ont présenté un cadre intégré de développement d'infrastructures.

Une discussion portant sur l'adoption d'une procédure accélérée pour l'analyse des infrastructures nationales en Palestine a rassemblé des hauts fonctionnaires gouvernementaux et des professionnels du domaine des infrastructures pour discuter des besoins actuels et futurs de l'État de Palestine.

« Nous devons conjuguer tous les efforts possibles pour élaborer un plan efficace et novateur remédiant à des problèmes tels que la croissance démographique et les changements climatiques », a ajouté M. al-Hasayneh.

Le cadre intégré de développement d'infrastructures de l'UNOPS fournit une feuille de route détaillée présentant la vision et les plans du gouvernement et de professionnels en matière d'infrastructures dans la région.

« La mise en œuvre du cadre de développement d'infrastructures permet aux gouvernements de fixer et de concrétiser une vision nationale à long terme intégrant les Objectifs de développement durable et favorisant la réalisation de leurs programmes nationaux », a affirmé le directeur du bureau de l'UNOPS à Jérusalem, Nick O'Regan.

« Pour répondre aux besoins découlant de la croissance démographique rapide, les gouvernements doivent établir des partenariats substantiels avec le secteur privé afin d'obtenir des fonds supplémentaires qui permettront de réaliser leurs objectifs de développement. Pour ce faire, il faut créer un environnement favorable aux investissements privés et encadrer la participation des entreprises pour s'assurer qu'elle s'harmonise avec les programmes de développement nationaux sans y porter atteinte. Le cadre intégré de développement d'infrastructures fournit aux gouvernements une feuille de route à cet effet, de même que des outils et des approches de pointe conformes aux meilleures pratiques internationales », a-t-il ajouté.