UNOPS

22/02/2017

Grete Faremo prononce un discours au Symposium des Bahamas

La Directrice exécutive de l’UNOPS s’est exprimée sur les enjeux uniques auxquels font face les petits États insulaires en développement dans la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

« La réalisation des Objectifs de développement durable dans l​es petits États insulaires en développement nécessitera des investissements substantiels en matière d'infrastructures », a déclaré Mme Faremo lors de son discours d'ouverture du 21 février, qui traitait de la vulnérabilité de ces États aux effets des changements climatiques.

« Les pays doivent utiliser tout le savoir-faire et l'expérience qu'ils possèdent, et solliciter l'expertise en gestion de projets de sources externes. »

Le symposium de trois jours tenu à Nassau, aux Bahamas, rassemble des gouvernements nationaux et des hauts représentants de l'ONU et de la société civile pour discuter de la mise en œuvre du Programme 2030 dans les petits États insulaires. Les discussions portent principalement sur le renforcement des capacités en matière d'institutions publiques et de partenariats afin de parvenir à un développement durable.

« L'UNOPS est sensible à la situation particulière des petits États insulaires en développement à plusieurs égards. En plus de contribuer à la conception et à la construction d'infrastructures résilientes, nous tirons profit de notre expertise en matière d'achats pour réaliser des économies d'échelle et assurer un déploiement rapide à la suite de catastrophes naturelles », a affirmé Mme Faremo, soulignant l'aide apportée par l'UNOPS en Haïti et au Honduras.

L'intégralité du discours de Grete Faremo est disponible ici (en anglais).