UNOPS

13/01/2017

Mesurer, réduire, compenser

L’UNOPS franchit une nouvelle étape importante vers la réalisation de ses objectifs à long terme en matière de protection de l’environnement et annonce l’atteinte de la neutralité climatique pour ses activités de l’année 2015.

L'ancien Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a appelé l'ONU à lutter contre les changements climatiques en mesurant et réduisant les émissions de carbone, et en compensant celles qui ne peuvent être réduites.

L'UNOPS s'est engagé à exceller dans ce domaine.

En 2015, les activités de l'UNOPS ont causé l'émission de près de 16 753 tonnes d'équivalent CO2, l'unité la plus commune pour mesurer les gaz à effet de serre. L'organisation rend compte publiquement de ses émissions mondiales depuis 2010.

L'UNOPS a recours à son propre système de gestion environnementale certifié ISO 14001 afin de promouvoir la réduction progressive des émissions de CO2 engendrées par ses activités. Des projets-pilotes dans plusieurs bureaux de l'UNOPS ont démontré avec succès le potentiel de réduction des émissions de ce système.

Depuis 2013, l'organisation compense ses émissions de carbone à l'aide des crédits issus du Mécanisme de développement propre élaboré dans le cadre du Protocole de Kyoto. Ces crédits, connus sous le nom d'« unités de réduction certifiée des émissions », font partie intégrante d'un mécanisme visant la priorisation des mesures de réduction des émissions les plus efficaces dans les pays en développement.

Cette année, l'UNOPS a acheté des unités de réduction portant également la certification Gold Standard. La norme Gold Standard, qui vise à assurer que le financement lié au climat favorise à la fois la réduction des émissions de carbone et le développement durable, est la plus rigoureuse dans le domaine.

« Nous sommes impressionnés par l'engagement envers le développement durable dont fait preuve l'UNOPS en choisissant des unités de réduction des émissions certifiées à 100 % Gold Standard », a affirmé la directrice générale de Gold Standard, Marion Verles.

« L'ONU, qui est responsable d'établir les programmes en matière de changements climatiques et de développement à l'échelle mondiale, donne l'exemple en démontrant à quel point ces deux domaines sont étroitement liés non seulement en théorie, mais aussi en pratique », a-t-elle ajouté.

Deux projets ont reçu le soutien direct de l'UNOPS dans le cadre de la réduction de ses émissions pour 2015, à savoir un ​projet de distribution de fours solaires dans la région de la rivière Danjiang, et un projet éolien visant à fournir de l'électricité propre à 70 000 ménages de la province du Hebei, en Chine.

 ​