UNOPS

13/01/2017

L’UNOPS et le Japon soutiennent le secteur de la santé ukrainien

L’hôpital central du Service national des gardes-frontières de Kiev est l’un des six hôpitaux qui bénéficient d’un projet visant l’amélioration des procédures de diagnostic au pays.

Le 13 janvier 2017, le gouvernement du Japon a offert à l'hôpital un tomodensitomètre, un appareil de radiographie numérique et du matériel d'endoscopie, le tout d'une valeur de​ 860 000 $.​

Le président de l'Ukraine Petro Poroshenko, le directeur du Service national des gardes-frontières de l'Ukraine Viktor Nazarenko, l'ambassadeur du Japon en Ukraine Son Excellence Shigeki Sumi et le Directeur exécutif adjoint de l'UNOPS Vitaly Vanshelboim ont assisté à la cérémonie de remise.

« Ce don généreux est un symbole important de la bonne coopération entre l'Ukraine, le Japon et l'ONU. Le matériel médical offert par le peuple japonais aidera les Ukrainiens à obtenir de meilleurs soins médicaux », a affirmé le président Poroshenko.

Le nouveau matériel d'endoscopie permettra d'accélérer les examens et de poser des diagnostics de cancer à un stade précoce. En outre, le nouvel appareil de radiographie réduira le délai d'obtention des résultats de 25 minutes à une minute, et les images obtenues pourront être transmises par Internet.

« Le gouvernement japonais estime que la santé est ce qu'il y a ​de plus important. Ce don de matériel médical de la part du Japon permettra de sauver la vie de nombreux patients », a souligné l'ambassadeur Sumi.


 

Pour en savoir plus sur ce projet, veuillez consulter l'article « L'UNOPS et le Japon fournissent du matériel médical à des hôpitaux en Ukraine ».​