UNOPS

Témoignages : Giuseppe Mancinelli

« Mon expérience en tant que JEA a été diverse et intense. » - Giuseppe Mancinelli, Directeur régional adjoint pour l’Amérique latine et les Caraïbes (LCO)

/SiteCollectionImages/Voices/GiuseppeM_240x240.png

​​« J’ai commencé à travailler à l’UNOPS en tant que Jeune expert associé (JEA) en 2000, au Guatemala. À l’époque, j’étais responsable de la conception et de l’évaluation de plusieurs projets concernant la réhabilitation, les droits de l’homme, la réinsertion sociale, l’élimination de la pauvreté et le développement économique local. Par exemple, j’ai participé à un projet d’aide aux personnes handicapées à la suite du conflit armé et à un autre visant à renforcer le pouvoir des autorités civiles au Guatemala, tous deux réalisés pour le compte du PNUD.

Au bout d’un an, j'ai été réaffecté en El Salvador pour trois ans. En tout, j’ai travaillé quatre ans en tant que JEA. Les trois premières années ont été payées par le gouvernement italien, et la dernière par l'UNOPS. Au Salvador, j’ai assumé les rôles de directeur du Centre d’opérations et de représentant de l’UNOPS. J’ai également réalisé d’importantes et complexes procédures d’achat de biens et de services, tant à l’échelle nationale qu’internationale. De plus, j’ai conçu et mis en œuvre le Plan stratégique du Bureau du Salvador, pour offrir un meilleur soutien à nos partenaires et assurer notre autonomie financière.

À la fin de mon contrat de JEA, j'ai continué à travailler au sein de l'UNOPS. En 2008, j’ai été nommé au poste de directeur du Centre d’opérations du Pérou. Dans le cadre de mes fonctions, j'ai occupé le poste de représentant de pays pour l’UNOPS auprès d’agences de l’ONU et d'organisations internationales, notamment la Banque interaméricaine de développement, la Banque mondiale et l’Union européenne. Ce poste m’a permis d'interagir avec ces partenaires internationaux et avec le gouvernement du Pérou pour accroître la visibilité des partenariats et démontrer l'expérience et les capacités de l’UNOPS. J’avais également la responsabilité d’améliorer l’efficacité et la qualité de la gestion des portefeuilles de projets du Pérou, afin d’aider les responsables à exécuter les projets en respectant les délais et les budgets tout en assurant le recouvrement intégral des coûts et le respect des exigences des partenaires.

Dans l’ensemble, mon expérience de JEA a été très gratifiante et riche en apprentissage. Ce fut une excellente occasion de découvrir le monde des Nations Unies. Mes responsabilités, comme la gestion de projets, étaient nombreuses et variées et elles m’ont permis d’interagir avec les donateurs et les gouvernements dans l’environnement de l’ONU. J’ai profité d’une bonne autonomie pour mettre en œuvre des projets et promouvoir des initiatives, avec le soutien constant de mes supérieurs.

Mon expérience en tant que JEA a été diverse et intense. Elle a sans conteste eu une influence sur ma carrière à l’UNOPS. Elle m’a permis d’avoir un point d’entrée officiel à l'ONU ainsi qu’une progression de carrière structurée et bien définie. J’ai participé activement à la gestion de projets. J’ai collaboré avec des partenaires locaux dans les premières phases des projets, notamment en identifiant leurs besoins et en établissant une relation de confiance. En définitive, cette expérience m’a insufflé un sentiment d’engagement et une passion pour mon travail.

Je n’ai pas quitté l’UNOPS depuis mes débuts en tant que JEA. Je suis actuellement directeur régional adjoint du Bureau de l’Amérique latine et des Caraïbes, au Panama.

Travailler pour l’UNOPS est très valorisant. Je sens que je peux aider à façonner l’avenir de l’organisation, à mettre en place notre plan stratégique et nos diverses initiatives. J'obtiens des résultats pour nos partenaires et les personnes dans le besoin grâce à une gestion de projet efficace et des services de qualité. Le plus gratifiant, c’est de voir les résultats de notre travail sur le terrain. »