UNOPS

Témoignage : contribuer au renouveau de mon pays de naissance

« Il était vraiment temps pour moi de revenir dans mon pays, d’aider à améliorer la qualité de vie de ses habitants et de ceux des pays voisins. » - Linda Agbesi, agente de soutien aux programmes de l’UNOPS au Ghana.

/SiteCollectionImages/Voices/LindaVoices_240x.jpg

J'étais de retour au Ghana depuis environ un an lorsqu'un événement dévastateur a frappé Accra et m'a profondément touchée. Des pluies torrentielles se sont abattues sur la ville et ont entraîné des inondations, ce qui était caractéristique de cette période de l'année. Les gens faisaient ce qu'ils pouvaient pour trouver un abri et sauver leurs affaires des flots. Les véhicules étaient abandonnés en raison de la montée des eaux. Au milieu de ce chaos, une station-service perdait de l'essence, qui se répandait aux quartiers voisins à cause des inondations.

On ne sait pas comment c'est arrivé exactement, mais une étincelle a dû causer une explosion à la station-service, ce qui a provoqué un incendie majeur. Malheureusement, cela a coûté la vie à environ 200 personnes qui étaient venues se réfugier dans cette zone. Cette catastrophe m'a horrifiée, tout comme de nombreux habitants de cette ville dynamique. J'ai pleuré la perte de ces vies et la destruction de ces biens. Je n'arrêtais pas de penser que les inondations et l'incendie n'auraient jamais dû arriver et qu'il aurait été possible de les prévenir avec des infrastructures plus solides et des mesures sécuritaires. Cette situation terrible a été le signe qu'il était vraiment temps pour moi de revenir dans mon pays, d'aider à améliorer la qualité de vie de ses habitants et de ceux des pays voisins.

Mon mari et moi avions passé presque dix ans au Royaume-Uni, où je travaillais pour un organisme privé dans le domaine des transports. Je suis habituée à l'approche du secteur privé, qui consiste à obtenir des résultats de manière rapide et efficace, et je suis ravie de retrouver cette attitude à l'UNOPS.

J'ai rejoint l'UNOPS cette année et j'aide à mettre en place notre nouveau bureau au Ghana, lequel est responsable des opérations que nous menons en Gambie, en Sierra Leone, au Libéria et au Nigéria, en plus de celles menées au Ghana.

L'une des choses qui m'ont frappée en premier à l'UNOPS est la confiance que la direction accorde aux idées et aux talents de tous types au sein de l'équipe locale. Chacun de nous joue un rôle important dans la réalisation des objectifs du bureau, ce qui crée un environnement de travail positif et motivant.

Après être entrée en fonction à mon nouveau poste, j'ai été très contente de découvrir que l'UNOPS opère selon les normes les plus exigeantes. Lorsque nous achetons des biens et des services pour nos activités, le processus d'appel d'offres est rigoureux, transparent et équitable. Toutes les soumissions sont conformes aux conditions et sont ensuite évaluées objectivement. Les fournisseurs ne sont pas sélectionnés en fonction de critères personnels. Cette approche n'est pas aussi systématique partout. C'est pourquoi nous montrons un très bon exemple dans ce domaine pour la région.

En dehors du travail, je me réjouis aussi d'être de retour parmi mes amis et ma famille au Ghana. La société ghanéenne est de nature très communautaire et joyeuse. Nous nous rendons beaucoup visite les uns aux autres et nous ne manquons jamais une occasion de célébrer quelque chose. Par exemple, cela peut paraître insolite, mais nous nous réunissons en très grand nombre pour célébrer les enterrements : nous croyons qu'il faut rendre hommage à la vie d'une personne et lui dire au revoir dans la joie. Souvent, les personnes âgées rappellent aux plus jeunes de garder ce principe à l'esprit lorsque leur temps sera venu.

J'ai le sentiment de commencer un nouveau chapitre de ma vie et j'aborde avec enthousiasme mon avenir à l'UNOPS et ce qu'il m'apportera. J'ai hâte de travailler aux côtés de cette organisation pour mener des activités qui auront des effets positifs sur la vie de mes compatriotes ghanéens.