UNOPS

Témoignages : Katrin Lichtenberg

« J’ai eu le privilège de pouvoir voyager et participer à de nombreuses réunions. » - Katrin Lichtenberg, Gestionnaire principale de portefeuille, Directrice du Groupe thématique de l'eau et de l'énergie

katrin lichtenberg 240

​« J’ai rejoint l’UNOPS en tant que stagiaire en 1995, après avoir obtenu mon diplôme universitaire de deuxième cycle en histoire moderne et sciences politiques. En 1997, j’ai commencé à travailler en tant que Jeune experte associée (JEA) pour le Groupe de la viabilité sociale et du développement de l’UNOPS à Genève.

J’avais deux tâches principales. La première était de m’occuper de projets soutenant des activités de gestion des catastrophes et de réhabilitation, notamment un programme de formation à l’échelle du système des Nations Unies visant à renforcer les capacités en matière de gestion des catastrophes et de préparation aux catastrophes. La deuxième consistait à agir en tant que personne-ressource en matière de coopération interorganisations, en particulier pour les agences basées à Genève œuvrant en situation d’après-conflit et dans le domaine de l’aide humanitaire.

En 1998, sous la supervision du directeur du groupe, j’ai conclu un mémorandum d’accord avec le Haut-Commissariat aux droits de l’homme (HCDH) afin que l’UNOPS devienne gestionnaire de certains de ses portefeuilles d’activités. Malgré certains défis, surtout dans les premiers temps, j’ai géré ce projet et contribué à sa réussite jusqu’en 2004, moment où le HCDH a mis sur pied son propre système interne de gestion des capacités.

À cette époque, dans le cadre de projets de développement à plus grande échelle, j’avais également pour tâche de promouvoir le jumelage de villes et la coopération entre les régions. Ce fut une occasion fantastique d’effectuer plusieurs voyages au sein de populations participant avec enthousiasme à des activités de développement.

J’ai beaucoup apprécié mes deux années de travail en tant que JEA. Je travaillais avec une équipe motivée et passionnée et mon superviseur m’apportait un grand soutien. Aujourd’hui, j’essaie de reproduire ses méthodes de gestion.

Après l’échéance de mon contrat de JEA, j’ai poursuivi mon travail pour l’UNOPS à Genève pendant 11 ans. Durant cette période, j’ai assumé de nombreuses responsabilités, notamment la gestion d’importants portefeuilles d’activités de soutien aux réfugiés et de réintégration ainsi que de gestion des catastrophes et de préparation aux catastrophes.

En 2010, j’ai été promue au poste de Directrice du Groupe thématique de l'eau et de l'énergie, un poste que j’occupe encore actuellement. Le portefeuille d’activités, visant la protection des eaux internationales partout dans le monde, présente des défis passionnants et stimulants.

Lorsque j’évoque mon expérience de JEA, je réalise qu’elle m’a apporté les connaissances et les méthodes de gestion dont j’ai besoin et que j’utilise aujourd’hui. J’ai eu le privilège de pouvoir voyager et participer à de nombreuses réunions décentralisées de coopération interorganisations, collaborant avec de nombreuses personnes travaillant tant pour des agences de l’ONU que des organisations externes. Ce fut le point de départ de mon vaste réseau, aussi bien professionnel que personnel, et mon expérience m’a donné confiance pour poursuivre ma carrière au sein de l’ONU.

L’UNOPS est une organisation qui cherche constamment à s’améliorer sur le plan de la flexibilité et de l’innovation. Je suis fière de voir que l’UNOPS s’efforce de répondre aux besoins logistiques, techniques et de gestion de projets afin de s’assurer que le travail est fait, mais surtout qu’il est bien fait. »