UNOPS

Témoignage : cinq décennies de connaissances mises à profit

« L’efficacité et le travail d’équipe sont les aspects les plus importants de mon travail à l’UNOPS. Nous possédons tous un large éventail de connaissances et nous communiquons beaucoup les uns avec les autres. Je ne suis qu’une partie d’un bien plus grand tout. » - Nastas Andrić, ingénieur au bureau de l’UNOPS en Serbie

/SiteCollectionImages/Voices/Voices_Nastas_240x.jpg

À 72 ans, certains me trouvent vieux, mais je leur réponds que l'on n'est jamais trop vieux pour vivre de nouvelles expériences et aventures. C'est ce que m'offre mon travail à l'UNOPS.

J'ai obtenu un diplôme de la faculté de construction de l'université de Belgrade au début des années soixante-dix, et j'ai démarré ma carrière dans la production d'éléments préfabriqués. Dans les années quatre-vingt, j'ai donné un nouveau tournant à ma carrière en gérant la construction du plus grand centre de tourisme d'hiver de Serbie, sur les monts Kopaonik. Au départ, il n'y avait rien d'autre que des prairies sur les flancs des montagnes. Puis nous avons construit une usine de traitement d'eau potable, une station d'épuration, des remontées mécaniques, des routes, des postes électriques, des hôtels et des appartements. Ce projet a attiré les touristes dans la région et a permis de créer des emplois pour les populations locales. Et moi, je me suis pris de passion pour les infrastructures !

Ma carrière d'ingénieur à l'UNOPS en Serbie a débuté en août 2014. Tout a commencé quand j'ai évalué les besoins en matière de reconstruction après que des inondations dévastatrices ont touché notre pays en mai de cette année-là. Le défi que j'ai dû ensuite relever consistait à superviser la construction de dix logements privés, en plein hiver. Le projet a été réalisé avec succès et j'ai eu le sentiment du devoir accompli en voyant les personnes bénéficier du soutien sur mesure de qualité que nous leur avions fourni.

Je me suis ensuite vu confier la gestion d'un projet de reconstruction d'un axe routier très important dans l'ouest de la Serbie, qui avait été détruit par les inondations. C'était un projet d'une grande importance puisque chaque année, plus d'un demi-million de personnes empruntent cette route pour accéder à l'emploi et à d'autres services essentiels. Je n'avais pas eu à accomplir une tâche aussi difficile qu'intéressante depuis longtemps. Les inondations et les glissements de terrain avaient causé des dégâts d'une telle ampleur que notre équipe a dû trouver des solutions innovantes pour résoudre chaque problème. À un certain endroit, par exemple, nous avons dû surélever la route de plus d'un mètre au-dessus du niveau de la rivière pour éviter les dégâts que pourraient causer de futures inondations.

Grâce à des fonds de l'Union européenne, l'UNOPS en Serbie a largement contribué à aider, rapidement, les victimes des inondations. L'efficacité et le travail d'équipe sont les aspects les plus importants de mon travail à l'UNOPS. Nous possédons tous un large éventail de connaissances et nous communiquons beaucoup les uns avec les autres. Je ne suis qu'une partie d'un bien plus grand tout.

Cela fait un demi-siècle que je travaille, mais je continue d'apprendre et de m'épanouir. Je pense que c'est la meilleure manière de gérer et de mener à bien des projets durables et de qualité. J'adore ce que je fais et j'envisage de travailler jusqu'à mes 85 ans, ce après quoi je continuerai mes activités de consultant !