UNOPS

Kosovo*

La nouvelle prison de haute sécurité de Podujevo a été conçue selon une approche durable de la gestion de projets, respectant les plus hautes normes internationales en matière d’installations carcérales et de bien-être des détenus. Photo : UNOPS/Brendan Keirnan

L'UNOPS mène des activités au Kosovo* depuis 1999, aidant ses partenaires à atteindre leurs objectifs de développement et de consolidation de la paix. Le bureau de l'UNOPS à Pristina fournit des services dans les domaines de la gestion durable de projets, des achats responsables et des infrastructures, ainsi qu'un soutien administratif, des services de conseils et des services de gestion des fonds à des projets mis en œuvre tant au Kosovo qu'en Albanie. Travaillant en étroite collaboration avec les communautés et les autorités locales, l'UNOPS soutient le renforcement des capacités nationales, notamment grâce au partage de connaissances et de meilleures pratiques avec des partenaires nationaux.

À titre d'exemple, l'UNOPS a aidé ses partenaires à renforcer l'état de droit en construisant une prison de haute sécurité conforme aux plus hautes normes internationales, avec le financement du gouvernement du Kosovo et de la Commission européenne. En assurant la formation des futurs membres du personnel et en fournissant des conseils sur l'entretien du bâtiment, l'UNOPS a réussi à réduire les coûts d'exploitation et à assurer la viabilité à long terme de la prison.

Consulter des données sur les activités de l'UNOPS au Kosovo.

En outre, l'UNOPS est l'Agent local du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme au Kosovo.

*Cette référence doit être entendue dans le plein respect de la résolution 1244 (1999) du Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies.

Projects

Plusieurs centaines de juges et procureurs ont été engagés au Kosovo dans le cadre d’un projet visant à rétablir l’état de droit. Tous les candidats ont dû passer un examen portant sur l’éthique avant de pouvoir postuler. Ce projet, financé par la Commission européenne et le gouvernement des États-Unis, a été géré par l’UNOPS. Photo : UNOPS

    • Asmahan Alawaisheh,

      Asmahan Alawaisheh,

      Ingénieure de chantier, Amman, Jordanie

      « Le plus dur est de voir le grand nombre d’enfants et de personnes âgées qui vivent dans le camp de réfugiés de Za’atari. »

      En savoir plus

*En vertu de la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations Unies