The United Nations Office for Project Services (UNOPS)

Lancement de projets de relèvement au Zimbabwe après le passage du cyclone Idai

Une somme de 96,5 millions de dollars a été rassemblée afin de mettre en œuvre deux projets visant à aider plus de 270 000 personnes touchées par le cyclone Idai au Zimbabwe en mars dernier.

En mars 2019, le cyclone Idai a frappé le Zimbabwe, provoquant des dégâts dont le coût est estimé à 622 millions de dollars. Plus de 50 000 foyers ont été détruits, 60 000 personnes ont été déplacées, et le quotidien de 270 000 personnes a été directement affecté. Afin d’assurer le relèvement du Zimbabwe, la reconstruction des infrastructures et le rétablissement des moyens de subsistance de la population, près de 1,1 milliard de dollars seraient nécessaires.

Le gouvernement du Zimbabwe, la Banque africaine de développement, la Banque mondiale et l’UNOPS ont amorcé aujourd’hui deux nouveaux projets de relèvement pour soutenir les communautés touchées par le cyclone Idai.

La Banque mondiale met à disposition une subvention de 72 millions de dollars pour financer le projet de relèvement à la suite du cyclone Idai au Zimbabwe, qui apportera un soutien immédiat aux communautés de neuf districts du pays. Le projet sera centré sur la reconstruction des infrastructures communautaires et le rétablissement des moyens de subsistance grâce à des fonds, à la restauration de cultures et d’élevages de bétail ainsi qu’à la réhabilitation des services de santé de base.

Le lancement du projet de relèvement ainsi que du projet de reconstruction d’urgence et de résilience pour le Zimbabwe après le cyclone Idai représente un grand pas en avant sur la voie du relèvement. »

July Moyo - ministre des Collectivités locales, des Travaux publics et du Logement du Zimbabwe

« Nous allons travailler avec nos partenaires du secteur privé ainsi qu’avec la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, le ministère britannique du Développement international, la République populaire de Chine, la République sud-africaine, l’Union européenne et les Nations Unies, parmi tant d’autres, pour aider les communautés touchées à renforcer leur résilience. À ce jour, les comités de protection civile sont très actifs et continuent d’aider les communautés touchées à atteindre leur principal objectif d’améliorer leur résilience », souligne M. Moyo. 

L’UNOPS va gérer le projet de relèvement en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, l’Organisation mondiale de la Santé, le Programme alimentaire mondial et l’UNICEF.

« En apportant un soutien intégré et coordonné aux communautés touchées, ce projet contribuera à rétablir les moyens de subsistance et à mieux reconstruire les infrastructures afin qu’elles soient résilientes à long terme », indique Ede Ijjasz-Vasquez, directeur régional pour la résilience sociale, urbaine et rurale à la Banque mondiale.

« Grâce à ces partenariats uniques, nous espérons faciliter la collaboration entre les autorités nationales, les autorités régionales et les partenaires humanitaires et de développement afin de fournir une aide précieuse au développement », ajoute-t-il.

Le projet de reconstruction d’urgence et de résilience pour le Zimbabwe se concentrera quant à lui sur la reconstruction d’infrastructures essentielles.

La Banque africaine de développement finance le projet à hauteur de 24,5 millions de dollars avec pour objectif de rétablir des services essentiels tels que les transports, l’alimentation en électricité et en eau ainsi que l’assainissement au sein des communautés les plus touchées des districts de Chimanimani et de Chipinge, dans la province de Manicaland.

L’UNOPS va mettre en œuvre ce projet en étroite collaboration avec le gouvernement du Zimbabwe afin d’améliorer la capacité du gouvernement à gérer les situations d’urgence.

Au Zimbabwe, les Nations Unies sont déterminées à soutenir le relèvement des communautés touchées par le cyclone Idai afin de permettre au pays de se concentrer de nouveau sur son programme de développement. »

Rainer Frauenfeld - directeur du bureau de l’UNOPS au Kenya, qui supervise également le travail de l’UNOPS au Zimbabwe

« Le projet de relèvement à la suite du cyclone Idai et le projet de reconstruction d’urgence et de résilience constituent une réponse multisectorielle coordonnée à la situation d’urgence au Zimbabwe qui permettra de renforcer la résilience et la durabilité des communautés visées », précise M. Frauenfeld. 

Ces deux projets seront mis en œuvre en coopération avec le gouvernement du Zimbabwe afin de favoriser la résilience des communautés et de soutenir la mise en place d’un cadre national de résilience et de relèvement à la suite de catastrophes.

Plusieurs initiatives collectives sont en préparation pour permettre au Zimbabwe de renforcer ses capacités et ses systèmes de coordination du relèvement et de la résilience ainsi que de gestion et de réduction des risques de catastrophe. L’une d’entre elles, le cadre de relèvement et de résilience du gouvernement du Zimbabwe, s’inscrit dans le plan national de transition, de stabilisation et de développement, dont la mise en œuvre est prévue pour 2020.

« Bien que la contribution de 24,5 millions de dollars de la Banque africaine de développement et celle de 72 millions de dollars de la Banque mondiale puissent paraître considérables pour aider les personnes qui ont perdu leurs moyens de subsistance et reconstruire partiellement les infrastructures endommagées au sein des communautés touchées, en réalité, c’est peu », déclare Damoni Kitabire, responsable de la Banque africaine de développement pour le Zimbabwe. « Les ressources nécessaires sont bien plus importantes si l’on veut s’assurer que les victimes retrouvent les moyens de subsistance qu’ils avaient avant la catastrophe. »

La cérémonie de lancement des projets a été présidée par le gouvernement du Zimbabwe, l’équipe de pays des Nations Unies, des dignitaires étrangers, des partenaires du secteur privé, des organisations de la société civile et d’importants partenaires de développement de la République du Zimbabwe.


À lire également