The United Nations Office for Project Services (UNOPS)

Déclaration de Grete Faremo au Conseil d’administration de l’UNOPS

La Secrétaire générale adjointe de l’ONU, Grete Faremo, s’est adressée au Conseil d’administration du PNUD, du FNUAP et de l’UNOPS à l’occasion de la première session ordinaire de 2018 à New York. Il s’agit de la première déclaration officielle de l’UNOPS aux nouveaux membres du Conseil d’administration de 2018.

Le Secrétaire général a rappelé l’importance d’une Organisation des Nations Unies axée sur les opérations, avec des prises de décision décentralisées, des procédures internes simplifiées et plus de personnes et de ressources sur le terrain. »

Grete Faremo - Secrétaire générale adjointe de l’ONU et Directrice exécutive de l’UNOPS

Mme Faremo a présenté le plan stratégique de l’UNOPS pour 2018-2021 ainsi que les trois objectifs de contribution qu’il définit, soit le rendement, l’efficacité et l’accès à de nouveaux financements. Ces objectifs permettront à l’organisation d’améliorer la coopération entre les différentes agences du système des Nations Unies et de soutenir la mise en place du programme de réforme du Secrétaire général.

« L’efficacité des opérations a toujours fait partie des priorités de l’UNOPS, qui continue à suivre et promouvoir ce modèle afin d’apporter des résultats concrets sur le terrain. »

Mme Faremo a également parlé des activités mises en œuvre par l’organisation dans le domaine de la paix et de la sécurité, notamment au Yémen, dans le secteur des infrastructures de santé, notamment au Kenya, et dans les petits États insulaires en développement tels qu’Antigua-et-Barbuda.

Soutenue par une stratégie détaillée sur la parité entre les sexes qui sera lancée sous peu, l’organisation s’est engagée à atteindre la parité au sein de sa main-d’œuvre d’ici à 2020. Cette nouvelle stratégie a été élaborée conformément aux objectifs de parité à l’échelle du système des Nations Unies.

Mme Faremo a insisté sur les défis spécifiques auxquels doit répondre l’UNOPS dans ce domaine, notamment le fait qu’une grande partie des activités de l’organisation relèvent des secteurs de l’ingénierie et de la construction et sont mises en œuvre dans des régions touchées par des conflits. Elle a en outre exprimé son engagement personnel en faveur de l’égalité entre les sexes dans l’ensemble des activités de l’organisation.

« Au-delà de la question de l’équilibre entre les sexes au sein du personnel de l’UNOPS, il sera nécessaire d’appliquer une stratégie égalitaire à chaque étape de la mise en œuvre de nos projets. Les partenaires de l’organisation ne tiennent pas toujours compte de l’égalité entre les sexes dans leurs cahiers des charges, mais l’UNOPS parviendra rapidement à signaler les effets positifs de l’inclusion de ce facteur et à proposer de nouvelles solutions », a-t-elle précisé.


À lire également