The United Nations Office for Project Services (UNOPS)

Soutenir l’École européenne du Partenariat oriental à Tbilissi, en Géorgie

Un nouveau programme de bourses, financé par l’Union européenne et mis en œuvre par l’UNOPS, contribuera à promouvoir l’éducation secondaire dans les six pays de l’Est du Partenariat oriental.

Le coup d’envoi officiel du programme scolaire a été donné le 4 septembre 2018 à Tbilissi, en partenariat avec la Nouvelle école internationale de Géorgie, qui accueille l’École européenne du Partenariat oriental.

« Offrir un enseignement de qualité aux jeunes, c’est investir dans leur avenir, dans celui de leurs pays et dans celui de notre partenariat », a déclaré Johannes Hahn, commissaire pour la politique européenne de voisinage et les négociations d’élargissement.

L’École européenne du Partenariat oriental propose un programme compétitif de bourses, fondé sur le mérite, qui accueillera jusqu’à 90 étudiants originaires d’Arménie, d’Azerbaïdjan, de Biélorussie, de Géorgie, de Moldavie et d’Ukraine au cours des quatre prochaines années, dans le cadre d’un baccalauréat international.

L’UNOPS apporte son aide à la Nouvelle école internationale de Géorgie pour la gestion des demandes de bourse, du processus de sélection et de l’hébergement des étudiants qui ne sont pas originaires de Tbilissi.

Trente étudiants originaires des six pays, âgés de 16 et 17 ans, ont été retenus lors de la première vague de sélection. Ils suivront un programme de cours personnalisé en vue de l’obtention de leur baccalauréat international et étudieront des matières telles que l’histoire, la politique, l’économie, les langues et la culture européennes.

C’est un véritable honneur de recevoir un soutien constant de la part de l’Union européenne dans nos efforts pour renforcer la démocratie et assurer la stabilité dans notre pays. »

Mamuka Bakhtadze - premier ministre de la Géorgie

« Ce projet permet aux étudiants de gagner de l’expérience, mais aussi de mieux comprendre la vie et les études dans un environnement multiculturel, une chose primordiale pour cette région », a précisé Graeme Tyndall, responsable de programme de l’UNOPS.

La Géorgie est le premier pays non membre de l’Union européenne à accueillir ce type d’établissement. Cette école servira de projet pilote pour d’autres pays voisins de l’Union européenne et même pour d’autres pays plus éloignés.

Le programme scolaire s’inscrit dans le cadre d’un projet de plus grande envergure d’une valeur de 6,98 millions d’euros, lancé en novembre 2017. Ce projet comprend notamment la construction de nouveaux bâtiments, qui accueilleront des résidences étudiantes d’une capacité d’accueil de 60 étudiants.


À lire également