The United Nations Office for Project Services (UNOPS)

L’UNOPS promeut les infrastructures de qualité au sommet du G20

En préparation du sommet du G20 organisé cette année à Osaka, au Japon, l’UNOPS a conseillé le groupe de travail du G20 sur le développement en matière d’infrastructures de qualité, l’un des domaines qui seront abordés au sommet de 2019.

« Nous savons que plus de 90 pour cent des cibles des Objectifs de développement durable ne peuvent être atteintes qu’à l’aide d’infrastructures de haute qualité », affirme Grete Faremo, Directrice exécutive de l’UNOPS. 

« Les infrastructures peuvent influencer le développement sur le long terme, tant de manière positive que négative. Elles doivent donc être de qualité. Des infrastructures de mauvaise qualité peuvent perpétuer des inégalités pendant des dizaines d’années et freiner la croissance et les possibilités », ajoute-t-elle.

L’UNOPS a collaboré avec le gouvernement du Japon et l’Union européenne pour déterminer la position du G20 sur les infrastructures de qualité. Grâce à son expertise dans la mise en œuvre de projets d’infrastructures durables et résilientes à l’échelle mondiale, l’UNOPS a souligné le rôle essentiel des infrastructures pour la réalisation du Programme 2030, notamment en matière d’égalité entre les genres et de croissance inclusive.

L’UNOPS a également présenté d’importants outils de développement d’infrastructures, notamment son initiative de planification intégrée d’infrastructures.

L’organisation collabore actuellement avec de nombreux partenaires gouvernementaux afin de comparer leurs pratiques de planification, de construction et de gestion d’infrastructures aux meilleures pratiques reconnues à l’échelle internationale, en plus de déterminer comment ces pratiques peuvent être améliorées. Grâce à l’élaboration de feuilles de route sur mesure, cette initiative aide les autorités à gérer les risques tels que les changements climatiques, qui menacent la résilience et la durabilité.

Nous croyons que l’approche de planification intégrée d’infrastructures, qui se fonde sur des normes internationalement reconnues, est importante pour les pays les moins avancés ainsi que pour les petits États insulaires en développement, particulièrement vulnérables aux effets des changements climatiques et aux phénomènes météorologiques extrêmes. »

Grete Faremo - Secrétaire générale adjointe de l’ONU et Directrice exécutive de l’UNOPS

Le groupe de travail du G20 sur le développement a finalisé la rédaction d’un rapport sur le rôle des infrastructures de qualité pour l’amélioration de la connectivité et du développement durable, qui aidera le groupe de travail sur les infrastructures à élaborer le rapport final du G20. 

Officiellement connu sous le nom de « Sommet sur les marchés financiers et l’économie mondiale », le sommet du G20 se tiendra les 28 et 29 juin 2019. Il réunira les dirigeants de 19 pays et l’Union européenne, représentant plus de 80 pour cent du produit intérieur brut mondial. Les précédents sommets ont abordé un éventail de sujets touchant l’économie mondiale, notamment le développement, les changements climatiques, l’énergie et la santé.


À lire également