The United Nations Office for Project Services (UNOPS)

Mandat et réformes

L’UNOPS a été créé en 1973 et a fait partie du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) jusqu’en 1994. Le 1er janvier 1995, par décision de l’Assemblée générale, l’UNOPS est devenu une entité indépendante et autofinancée du système des Nations Unies.

Mandat

Depuis 1995, par l’entremise de résolutions et de décisions, les États membres ont réaffirmé et actualisé le mandat de l’UNOPS, notamment concernant les services offerts par l’organisation ainsi que les partenaires avec lesquels l’UNOPS peut travailler.

Les bases législatives régissant les contributions de l’UNOPS sont clairement établies par plusieurs résolutions et décisions, notamment la résolution de l’Assemblée générale 65/176 et les décisions du Conseil d’administration 2009/25, 2010/21, 2013/23, 2015/12, 2016/12, 2016/19 et 2017/16.

L’UNOPS joue aujourd’hui un rôle central dans la mise en œuvre de projets humanitaires, de développement et de consolidation de la paix et de la sécurité. L’organisation fournit des services d’infrastructures, de gestion de projet, de ressources humaines et de gestion financière à des gouvernements, aux Nations Unies et à d’autres partenaires afin de les aider à mettre en place des initiatives locales et de soutenir la réalisation des Objectifs de développement durable.

L'UNOPS est unique, notamment en raison de sa remarquable capacité à agir avec rapidité et efficacité.

Grete Faremo - Secrétaire générale adjointe de l’ONU et Directrice exécutive de l’UNOPS

Réformes

Depuis 2006, l’UNOPS a opéré une importante restructuration, qui s’est traduite par le renforcement de ses contrôles financiers et de gestion, ainsi que par une nette amélioration de l’efficacité, de la qualité et de la transparence de ses activités. Ces améliorations ont été reconnues par l’Assemblée générale, confirmant le rôle de l’UNOPS en tant que ressource centrale du système des Nations Unies.


Les réformes de gestion

Afin de promouvoir la responsabilisation et la transparence, l’UNOPS améliore constamment ses systèmes de gestion et de contrôle financier. L’organisation a notamment créé une fonction spécifique d’audit interne et d’investigation, instauré de solides contrôles financiers, rendu obligatoire l’utilisation d’outils électroniques de gestion financière, créé un poste de déontologue, mis en place une politique de protection des lanceurs d’alertes et adopté une politique rigoureuse de divulgation de l’information. 

Ces efforts ont valu à l’UNOPS une reconnaissance objective sous la forme de rapports d’audits irréprochables et de taux de satisfaction élevés chez ses partenaires, en plus de la signature de nouveaux accords-cadres, notamment avec le Secrétariat de l’ONU, la Commission européenne et la Banque mondiale.

La culture de l’organisation

Des modifications importantes ont été apportées à la structure organisationnelle de l’UNOPS afin d’améliorer la prestation de services dans ses principaux domaines de compétences. La flexibilité de cette structure permet à l’organisation de répondre rapidement aux besoins de ses partenaires.

De nouvelles politiques de recrutement assurent l’embauche d’un personnel hautement compétent, et un comité consultatif pour l’égalité des sexes a été mis en place afin d’atteindre la parité au sein de l’UNOPS d’ici à 2020.


La gestion financière

L’UNOPS attache une grande importance à la gestion prudente des ressources. L’organisation est financièrement stable et dispose d’importantes réserves, respectant ou dépassant les seuils établis par le Conseil d’administration. Cette base solide inspire confiance aux partenaires de l’UNOPS, atteste la viabilité de son modèle opérationnel et signifie que des fonds sont disponibles pour investir dans l’amélioration des services que l’organisation propose à ses partenaires.