The United Nations Office for Project Services (UNOPS)

Alimenter en électricité les régions rurales de Sierra Leone

Un projet du ministère de l’Énergie de Sierra Leone, financé par le ministère britannique du Développement international, va bénéficier à environ 360 000* personnes en utilisant l’énergie solaire pour lutter contre la pauvreté énergétique des communautés rurales.

Grâce à un projet s'étalant sur quatre ans, plus de 500 000 habitants de Sierra Leone vont bénéficier d'au moins 90 nouveaux mini-réseaux électriques alimentés à l'énergie solaire. Le ministère de l'Énergie de Sierra Leone, le ministère britannique du Développement international ainsi que l'UNOPS ont participé à la première réunion du comité directeur ainsi qu'au lancement du Projet d'alimentation des zones rurales en énergie renouvelable. La première phase de ce projet vise à assurer l'accès de 50 communautés à l'électricité en 2017 grâce à des mini-réseaux autonomes qui seront gérés par des entrepreneurs locaux.

« Les réseaux électriques autonomes alimentés par des énergies renouvelables représentent l'avenir de pays comme la Sierra Leone », a déclaré l'ambassadeur et ministre de l'Énergie, Henry Macauley, lors de l'inauguration du projet de production décentralisée d'énergie renouvelable, le plus important de ce genre au pays.

Lors de la récente épidémie d'Ebola, l'absence d'un accès fiable à l'électricité a grandement limité la capacité du pays à faire face à la crise, en plus de ralentir son relèvement.

« Notre pays a beaucoup souffert de la crise du virus Ebola, a poursuivi M. Macauley. Ce projet va améliorer l'accès à des sources d'énergie renouvelable et favoriser la croissance économique de collectivités rurales mal desservies. Il va également nous permettre de répondre plus efficacement à d'éventuelles urgences sanitaires en assurant l'alimentation en électricité de centres de santé communautaires, ouvrant la voie à un accès universel aux services essentiels. »

Le gouvernement britannique a lancé en 2015 une initiative ambitieuse en faveur de l'énergie en Afrique, afin d'aider à assurer un accès universel à l'énergie sur le continent d'ici 2030.»

Guy Warrington - haut-commissaire du Royaume-Uni en Sierra Leone

« Le gouvernement britannique a lancé en 2015 une initiative ambitieuse en faveur de l'énergie en Afrique, afin d'aider à assurer un accès universel à l'énergie sur le continent d'ici 2030 », a pour sa part mentionné Guy Warrington, haut-commissaire du Royaume-Uni en Sierra Leone.

« La Sierra Leone peut être fière d'être le premier pays à signer le pacte pour l'énergie en Afrique avec le Royaume-Uni, qui va nous permettre de travailler à la réalisation de notre objectif commun, a-t-il ajouté. Améliorer l'accès à l'énergie est également une importante priorité du plan de relèvement du gouvernement. Je suis très heureux que le ministère britannique du Développement international s'engage aujourd'hui, dans le cadre de sa contribution de 240 millions de livres sterling en faveur du relèvement, à verser 34,5 millions de livres qui serviront à soutenir les efforts du gouvernement de Sierra Leone pour améliorer l'accès des communautés rurales à l'énergie. »

Les régions de Sierra Leone sans accès à l'électricité, principalement rurales, ont habituellement un accès limité aux services énergétiques et dépendent principalement de petits groupes électrogènes à diesel ou essence et de lampes au kérosène. Leurs coûts d'utilisation sont de 10 à 30 fois plus élevés que dans les zones urbaines, qui bénéficient de l'accès à un réseau électrique et de tarifs souvent subventionnés. Pour un approvisionnement équivalent en énergie qui coûterait un dollar à un consommateur en milieu urbain, le consommateur en milieu rural paiera dix dollars ou plus. Grâce à des mini-réseaux d'alimentation en électricité de plus en plus abordables, notamment en raison de coûts plus faibles d'installation, d'utilisation et de gestion, les populations pourraient avoir un accès beaucoup plus économique à l'énergie.

« L'UNOPS est enthousiaste à l'idée d'aider le ministère de l'Énergie à mettre en place ce projet ambitieux et stimulant partout dans le pays », a affirmé Ary Bobrow, représentant de l'UNOPS en Sierra Leone. « Nous nous réjouissons des effets positifs que l'accès à l'électricité aura sur les communautés rurales en matière de développement économique, de santé, d'éducation, d'autonomisation des femmes et de réduction des émissions de gaz à effet de serre. En plus de fournir une source d'énergie, le projet va aider à réduire l'écart économique entre les zones urbaines et rurales du pays. »

En collaboration avec le ministère de l'Énergie, l'UNOPS va soutenir l'organisme national de réglementation et le secteur privé dans l'élaboration de modèles opérationnels adéquats afin d'assurer la durabilité des mini-réseaux d'alimentation en électricité.

Les détails du projet

L'UNOPS met en œuvre le Projet d'alimentation des zones rurales en énergie renouvelable en collaboration avec le ministère de l'Énergie de la République de Sierra Leone, grâce au financement du ministère britannique du Développement international. L'objectif général du projet est d'améliorer l'accès aux énergies renouvelables grâce à la participation du secteur privé.

Le projet va notamment fournir des solutions techniques et financières afin d'alimenter en électricité des centres de santé communautaires et de mettre sur pied des mini-réseaux en milieu rural, en plus de fournir l'assistance technique requise afin d'assurer la durabilité de cette initiative.

Dans le cadre de ce projet de quatre ans, 50 systèmes photovoltaïques seront installés dans différentes régions du pays en 2017.

Le projet va en outre adopter une approche intégrée afin d'améliorer la sécurité énergétique, de soutenir la création d'entreprises, de réduire la pollution ainsi que d'améliorer les moyens de subsistance et la qualité de vie des communautés, tout en portant une attention particulière aux groupes vulnérables et à l'inclusion des femmes et des jeunes.

Grâce à ce projet du ministère de l'Énergie, jusqu'à 360 000 habitants de zones rurales de Sierra Leone auront accès à une source d'électricité à faible émission de carbone.

* Cette information a été modifiée en raison de nouvelles données plus précises. 

À propos du ministère britannique du Développement international

Le ministère britannique du Développement international, aussi appelé DFID ou UK Aid, est à la tête des activités du Royaume-Uni visant à mettre fin à l'extrême pauvreté et à bâtir un monde plus sûr, sain et prospère pour tous, des valeurs bien ancrées dans les intérêts nationaux du pays. L'objectif du ministère est de rendre l'aide au développement obsolète en créant des emplois, en stimulant le potentiel des femmes et des filles et en aidant à sauver des vies en situation d'urgence humanitaire.

Pour en savoir plus à propos du ministère britannique du Développement international, consultez le https://www.gov.uk/government/organisations/department-for-international-development/about


À lire également