The United Nations Office for Project Services (UNOPS)

Mettre les données au service des personnes vulnérables

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies a ouvert un centre de données pour mieux répondre aux besoins des populations touchées par des crises humanitaires.

Le nouveau Centre de données humanitaires de l’OCHA ouvre la voie à un avenir dans lequel les technologies qui révolutionnent chaque aspect de notre vie seront mises à profit pour aider les populations vulnérables partout dans le monde.

António Guterres - Secrétaire général des Nations Unies
data.unops.org

Une plateforme interactive contenant des informations sur les activités de l’UNOPS, vous permettant d’explorer environ 1000 projets en cours dans le monde entier.

EN SAVOIR PLUS

Administré par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) en collaboration avec le gouvernement néerlandais et la ville de La Haye, le Centre de données humanitaires a officiellement ouvert le 22 décembre 2017.

« Vouloir aider les personnes qui souffrent est une réaction humaine naturelle. Grâce aux technologies actuelles, nous avons la possibilité d’identifier les problèmes dès leur apparition », a déclaré le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence de l’OCHA, Mark Lowcock, lors de la cérémonie d’ouverture à La Haye. Le Directeur exécutif adjoint de l’UNOPS, Vitaly Vanshelboim, assistait également à l’événement.

Le centre exploite la plateforme de partage de données humanitaires de l’OCHA qui, depuis 2014, rassemble les données de 335 organisations.

L’UNOPS fournit pour sa part des services administratifs au nouveau centre, notamment en matière de ressources humaines, de recrutement et d’achats.

« Le Centre de données humanitaires marque une avancée importante dans notre travail et va bien plus loin que la plateforme de partage de données, ajoute M. Lowcock. Il vise à utiliser des données de haute qualité afin d’identifier et d’anticiper les problèmes humanitaires [...] et de permettre aux intervenants d’agir plus rapidement, plus efficacement et à moindre coût. »

Le centre va adopter et promouvoir plusieurs normes de publication de données, notamment celles du Langage d’échange humanitaire et de l’Initiative internationale pour la transparence de l’aide, auxquelles l’UNOPS adhère.

Des intervenants du domaine humanitaire recevront des formations visant à améliorer leurs compétences en matière d’analyse de données dans le cadre du programme Data Fellow, qui devrait être lancé par le centre en 2018.

Le personnel du centre travaillera en collaboration avec des communautés virtuelles sur des problèmes relatifs aux données humanitaires. En outre, des accords sont en cours de négociation afin que la communauté académique, la société civile et le secteur privé aient accès aux données en cas de crise.


À lire également