The United Nations Office for Project Services (UNOPS)

Actualité

Renforcer la résilience sanitaire au Niger

L’UNOPS travaille avec le gouvernement du Niger pour renforcer la capacité du système de santé publique à faire face aux maladies infectieuses et à intervenir en urgence, au moyen d’un financement de la Banque mondiale.

Partager sur les réseaux sociaux
Objectifs mondiaux soutenus :

Grâce à un financement de plus de 37 millions de dollars de la Banque mondiale, l’UNOPS assure l’achat et la livraison de fournitures et d’équipements médicaux essentiels, notamment des incinérateurs, des véhicules réfrigérés de transport de vaccins et du matériel de la chaîne du froid. Dans le cadre du projet, l’UNOPS fournira également une formation à l’utilisation et à l’entretien du matériel, et installera les incinérateurs.

« Une analyse de la situation au Niger a mis en évidence certains des défis auxquels le pays est confronté – notamment la faiblesse des capacités intersectorielles –, qui entravent la surveillance et la gestion efficaces des maladies et des catastrophes, ainsi que l’accès aux informations, aux produits et aux services liés à la santé, alors que le taux de couverture sanitaire est de 55 pour cent », déclare Garba Hakimi, ministre nigérien de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales.

L’UNOPS travaille en étroite collaboration avec ses partenaires nationaux au Niger pour identifier et fournir le matériel qui répond le mieux aux besoins du pays.

Ces équipements renforceront l’accès à des soins de qualité au Niger, en fournissant un système de chaîne du froid qui soutiendra les services de vaccination et en assurant une gestion sûre des déchets biomédicaux. »

Jakob Tuborgh - directeur par intérim du bureau multi-pays de l’UNOPS au Sénégal

Le premier lot de matériel a déjà été livré et sera distribué dans le pays pour renforcer les capacités en matière de santé dans des zones isolées, notamment à Agadez, Diffa, Dosso, Doutchi, Gouré, Madaoua, Maradi, Tahoua, Tillabéri et Zinder.

En vue de renforcer les capacités de surveillance des maladies et de préparation aux épidémies, l’UNOPS se charge également de l’achat et la livraison de six laboratoires mobiles équipés et trois laboratoires mobiles vétérinaires équipés pour le ministère de la Santé publique et le ministère de l’Hydraulique et de l’Environnement.

Pour en savoir plus, cliquez ici.


À lire également