The United Nations Office for Project Services (UNOPS)

Un environnement de travail sûr pour le personnel de chantiers de construction

Le respect des mesures de santé et sécurité devrait être la règle, jamais l’exception, sur les chantiers de construction du monde entier.

La sécurité sur les chantiers de construction dans le contexte de la COVID-19

La sécurité sur les chantiers de construction ne se limite pas à la sécurité physique. L’UNOPS encourage toutes les personnes travaillant sur des projets mis en œuvre par l’UNOPS à suivre les directives de l’Organisation mondiale de la Santé afin de prévenir la propagation de la COVID-19.

Selon l’Organisation internationale du Travail, les accidents de travail et les maladies professionnelles causent chaque année la mort de plus de 2,3 millions de personnes et affectent considérablement la qualité de vie de millions d’autres. 

Environ un accident de travail à issue mortelle sur six survient dans le secteur de la construction, causant ainsi la mort de près de 60 000 personnes chaque année.

Le secteur du développement souffre lui aussi des conséquences des accidents de travail et des maladies professionnelles. L’UNOPS collabore souvent avec des entrepreneurs locaux pour mettre en œuvre des projets de développement dans des contextes parmi les plus difficiles du monde. Malheureusement, dans certains endroits, les mesures de sécurité au travail ne sont pas toujours respectées, et parfois même quasi inexistantes.

Plusieurs facteurs expliquent cette situation. Dans certains pays, les règles en vigueur en matière de santé et sécurité ne sont simplement pas assez strictes, tandis que dans d’autres elles sont souvent ignorées.

Une connaissance ou une compréhension insuffisante des meilleures pratiques en matière de santé et sécurité entraîne aussi de mauvais résultats dans ce domaine.

Certains entrepreneurs considèrent parfois le respect des normes de santé et sécurité comme une charge supplémentaire qui augmente les coûts et allonge la durée de mise en œuvre des projets. Ainsi, ils ne voient pas toujours l’intérêt de renforcer ces normes.

Dans des pays confrontés à des défis tels que la pauvreté, les conflits et les déplacements internes, la santé et la sécurité sur les chantiers de construction ne sont pas toujours au centre des préoccupations ou en tête des priorités.

Tous ces facteurs affectent la culture de santé et sécurité, qui est trop souvent reléguée au second plan par rapport à d’autres préoccupations. Or, la santé et la sécurité devraient être prises au sérieux dans tous les pays.

Chaque personne a le droit de travailler dans un environnement sûr qui lui permet de rentrer saine et sauve à la maison. »

L’UNOPS s’efforce d’assurer le respect de ce droit dans la mise en œuvre de ses projets à travers le monde. L’organisation aide les entrepreneurs à renforcer leurs capacités en matière de santé et sécurité en les encourageant à adopter des normes de sécurité de base, quel que soit le pays dans lequel ils fournissent leurs services.

L’UNOPS collabore ainsi avec les entrepreneurs, souvent des petites et moyennes entreprises, et leur fournit des formations en milieu de travail afin d’instaurer une culture de santé et de sécurité.

Même avant d’être retenus pour travailler sur des projets mis en œuvre par l’UNOPS, les entrepreneurs sont informés des politiques et des exigences de l’UNOPS en matière de santé et sécurité, qu’ils sont également tenus de respecter.

Ces politiques et exigences prévoient notamment d’effectuer des évaluations des risques, des inspections hebdomadaires des chantiers et des séances de sensibilisation auprès du personnel. Les séances de sensibilisation couvrent des sujets variés, notamment la gestion logistique du chantier, les procédures d’urgence et de premiers secours, les dangers spécifiques au projet, les procédures d’évacuation ainsi que les devoirs et responsabilités de toutes les personnes présentes sur le chantier.

Et s’il arrive qu’un incident se produise ou qu’un accident soit évité de justesse, les entrepreneurs doivent en informer l’UNOPS. Une enquête approfondie doit en outre être menée et des mesures doivent être prises afin d’éviter qu’un tel incident ne se reproduise. Cela permet de s’assurer que les leçons apprises sont utilisées pour renforcer davantage la sécurité des chantiers.

Ces mesures permettent non seulement de sauver des vies, mais aussi de garantir que les membres du personnel de chantier retournent chez eux sains et saufs. De plus, elles permettent aux entrepreneurs locaux d’être plus compétitifs à l’avenir.

Toutes ces mesures peuvent paraître comme une goutte d’eau dans l’océan, mais chaque personne avec laquelle l’UNOPS travaille pour améliorer les normes de santé et sécurité emportera ces connaissances avec elle sur tous les autres chantiers de construction sur lesquels elle travaillera, permettant ainsi de diffuser cette culture de santé et de sécurité.


À lire également