The United Nations Office for Project Services (UNOPS)

Actualité

Améliorer les moyens de subsistance de personnes vulnérables en Afghanistan

En Afghanistan, l’UNOPS et ses partenaires soutiennent des communautés urbaines et rurales touchées par la crise économique qui secoue le pays.

Partager sur les réseaux sociaux

La grave crise économique qui frappe l’Afghanistan menace les progrès réalisés dans le pays en matière de développement entre 2001 et 2021. Plus des deux tiers des foyers ne sont pas en mesure de répondre à leurs besoins essentiels, notamment en matière d’alimentation. Jusqu’à 40 pour cent de la population rurale vit toujours sans une source d’eau propre, et l’accès des communautés à des infrastructures routières et d’assainissement devient toujours plus difficile en raison de leur dégradation et de l’absence de services d’entretien.

Un projet, financé à hauteur de 265 millions de dollars par la Banque mondiale et le Fonds d’affectation spéciale pour la reconstruction de l’Afghanistan, vise à remédier à la situation en renforçant la résilience des communautés et en améliorant leurs moyens de subsistance. Il fournira des possibilités d’emploi à court terme à environ 1 million de foyers de 8 villes et 6450 communautés rurales du pays.

Le projet de renforcement de la résilience et des moyens de subsistance des communautés afghanes travaillera avec quelque 5000 conseils de développement communautaire – des organismes communautaires composés en parts presque égales de femmes et d’hommes – pour sélectionner les activités à réaliser, les foyers bénéficiaires ainsi que la main-d’œuvre.

« Le projet de renforcement de la résilience et des moyens de subsistance des communautés afghanes est une intervention importante qui va générer davantage de moyens de subsistance et de revenus pour des communautés démunies d’Afghanistan en ce temps de crise », souligne Susan Wong, responsable de l’équipe spéciale chargée du projet à la Banque mondiale.

« Ce projet va soutenir des conseils de développement communautaire, des femmes ainsi que des groupes vulnérables, notamment des personnes handicapées et des personnes déplacées, par l’entremise d’un soutien financier, de colis alimentaires ou encore des réserves de grains », ajoute-t-elle.

En plus de l’amélioration des revenus de foyers vulnérables, environ 9,3 millions d’Afghanes et d’Afghans vont bénéficier de la réhabilitation de routes ainsi que d’un meilleur accès à des services de base tels que l’alimentation en eau propre et l’assainissement. »

Nicholas George - directeur du bureau de l’UNOPS en Afghanistan

« L’appropriation du projet par les communautés ainsi que leur participation aux activités mises en œuvre joueront un rôle central et sont vitales pour la réussite de cette initiative. Le projet de renforcement de la résilience et des moyens de subsistance des communautés afghanes va s’appuyer sur les conseils de développement communautaire existants pour promouvoir une prestation inclusive de services, particulièrement pour les femmes », précise Nicholas George, directeur du bureau de l’UNOPS en Afghanistan.

Conformément à l’évaluation et la gestion des risques et des impacts environnementaux et sociaux de la Banque mondiale, à d’autres normes environnementales et sociales pertinentes ainsi qu’à la législation nationale, l’UNOPS a élaboré et adopté un cadre de gestion environnementale et sociale pour ce projet. Ce cadre établit les procédures et les méthodes pour l’évaluation et la gestion des risques et des effets environnementaux et sociaux ainsi que pour l’examen, l’approbation et la mise en œuvre des investissements prévus dans le cadre du projet. 


À lire également